Restauration d'une "Travailleuse" Napoléon III

Tout pour créer un fini incroyable

Modérateur : pilpoil

Répondre
Avatar du membre
th60
Accro
Messages : 1613
Enregistré le : jeu. 14 août 2014 06:45

Restauration d'une "Travailleuse" Napoléon III

Message par th60 » dim. 6 janv. 2019 12:32

Bonjour à tous.
J'ai hésité à placer ce post dans la rubrique "Vos réalisations" ou "Finitions". Modestement, n’étant pas l'auteur de cet ouvrage,et étant question d'une restauration, cette rubrique m'a paru plus approprié pour aborder majoritairement des problèmes de finition.
Une rubrique "Ébénisterie" aurait été plus ad oc. Avis aux modérateurs si je dois changer de rubrique.
Historique:
Ma compagne me commande une boite à couture, sur cet entre fait elle dégote, ce qu'on lui vend comme un meuble de toilette( à l'état d'épave)chez Trock machin
Après recherche sur le Net il s’avère qu'il s'agisse dune "coiffeuse" Napoléon III et en seconde recherche d'une "travailleuse".
Donc boite à couture pour Madame. :D
Une idée parmi d'autres d'une Travailleuse Napoléon III glanée sur le Net, pour ceux qui ne connaissent pas.
julien-nicolas-rivart-1802-1867-table-a-ouvrage-en-poirier-noirci-a-decor-de-fleurs-des-champs-en-marqueterie-de-porcelaine_04_big.jpg
_02_big.jpg
Le Hic... est que je suis complètement ignorant dans l'Art de ébénisterie. Jamais plaqué, jamais gommé, jamais posé de filets et j'en passe. Mais pris de passion pour cette nouvelle aventure. Avec un principal soucis et pas des moindres, ne pas trahir le style et le faire dans le respect des règles de l'art.Mais tempéré qu'il ne s'agit que d'une épave et qu'elle a déjà subit beaucoup de maltraitance.
Un menuisier Ébéniste m'a confirmé qu'elle datait probablement du milieu du 19 eme siècle et me l'a authentifié comme style Napoléon III seconde période
Et là j'ai besoin des conseils des Copains des copeaux Ébénistes.
Et grand merci par avance pour vos conseilles.
L'avantage du travail manuel sur le travail intellectuel est qu'il vous dit de suite si vous avez tord ou raison
Matthew Crowford
Avatar du membre
th60
Accro
Messages : 1613
Enregistré le : jeu. 14 août 2014 06:45

Re: Restauration d'une "Travailleuse" Napoléon III

Message par th60 » dim. 6 janv. 2019 12:52

Etat des lieux
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image

A bientôt pour commenter tout ça :-?
L'avantage du travail manuel sur le travail intellectuel est qu'il vous dit de suite si vous avez tord ou raison
Matthew Crowford
Avatar du membre
Rascal
Accro
Messages : 2718
Enregistré le : sam. 3 janv. 2015 12:12
Localisation : Pays Gallo!

Re: Restauration d'une "Travailleuse" Napoléon III

Message par Rascal » dim. 6 janv. 2019 13:03

Wahou.... Beau projet!

Bon courage et amuses toi bien!
"Si la vue d'un bureau encombré évoque un esprit encombré alors que penser de celle d'un bureau vide ?"
Avatar du membre
bricolo36
Accro
Messages : 127
Enregistré le : ven. 19 oct. 2018 07:19
Localisation : 36150

Re: Restauration d'une "Travailleuse" Napoléon III

Message par bricolo36 » dim. 6 janv. 2019 13:34

Bonjour ya du taf mais si ton atelier est bien chauffé il y a de quoi passer l'hiver au chaud
Autrement oui c'est une belle pièce qui vaut le coup de s'y attarder.
Bon courage
Avatar du membre
th60
Accro
Messages : 1613
Enregistré le : jeu. 14 août 2014 06:45

Re: Restauration d'une "Travailleuse" Napoléon III

Message par th60 » dim. 6 janv. 2019 14:30

Merci Rascal pour cet encouragement
Bonjour bricolo
Tu abordes ma première problématique dont je suis conscient, la température du local.
Sur mes premières recherches sur le travail de placage et marqueterie il apparaît nécessaire d'avoir un local chauffé, ce qui n'est pour l'instant pas mon cas. Pour le degré d'hygrométrie idem. Donc depuis hier rapatriement de radiateurs bain d'huile. Mais j'envisage de faire ces finitions(placage) in situ dans la salle à manger, reste à négocier... et ce n'est pas gagné.Tant sur la négociation avec ma compagne que sur le changement de lieu de travail.Au début j’envisageais l'atelier direct dans la salle à manger :evil: REFUS :(
L'avantage du travail manuel sur le travail intellectuel est qu'il vous dit de suite si vous avez tord ou raison
Matthew Crowford
Avatar du membre
th60
Accro
Messages : 1613
Enregistré le : jeu. 14 août 2014 06:45

Re: Restauration d'une "Travailleuse" Napoléon III

Message par th60 » dim. 6 janv. 2019 15:05

Je vous expose ma méthodologie, n'ayant que très peu de connaissance dans cet exercice merci de vos retours.
1) Diagnostique, état général, traces d'anciennes finitions.........
2) Recueil de données Différent styles de finition, méthodes de placage, bronze, marqueterie, poirier noirci, (essence placage, quincaillerie, bronze, colle utilisée, gomme laque, vernis tampon....)
3)Conception définitive de la restauration.Choix et mise en oeuvre des matériaux .
4)Le travail commence....
L'avantage du travail manuel sur le travail intellectuel est qu'il vous dit de suite si vous avez tord ou raison
Matthew Crowford
Avatar du membre
bricolo36
Accro
Messages : 127
Enregistré le : ven. 19 oct. 2018 07:19
Localisation : 36150

Re: Restauration d'une "Travailleuse" Napoléon III

Message par bricolo36 » dim. 6 janv. 2019 15:09

Tu as de la quincaillerie avec ou elle est brut
Avatar du membre
th60
Accro
Messages : 1613
Enregistré le : jeu. 14 août 2014 06:45

Re: Restauration d'une "Travailleuse" Napoléon III

Message par th60 » dim. 6 janv. 2019 15:46

Il manque tous les bronzes ou laiton.(Chutes, filets..) Par contre serrure(sans clé), charnières, compas sont d'origine et en bon état. Juste passé à l'eau vinaigrée et ils ont retrouvé leur brillance.
L'avantage du travail manuel sur le travail intellectuel est qu'il vous dit de suite si vous avez tord ou raison
Matthew Crowford
Avatar du membre
th60
Accro
Messages : 1613
Enregistré le : jeu. 14 août 2014 06:45

Re: Restauration d'une "Travailleuse" Napoléon III

Message par th60 » dim. 6 janv. 2019 15:50

Juste pour la compréhension de la suite des échanges, un peu de terminologie à mon humble niveau, merci de corriger, compléter, préciser.
_03_big.jpg
En terme de résultat je ne cherche pas à copier la photo en exemple mais à rechercher son état d'origine qui à mon avis était de plus simple facture.
Il faut aussi considérer le budget d'une telle restauration. Exemple, une chute de piétement identique au model de la photo qui précéde c'est 120€(x2) Un filet de chute, c'est env. 40€ (x6) et j’arrête là car je suis déjà à 480€.Bon je rajoute la marqueterie Boule et c'est 250€ J'ai tout de même le projet de chiner aux Puces ou LbC .Il existe des models plus sobres, une chute à 30€ tout cela fera le travail de la suite des mes réflexions enrichies par les vôtres.
1
Je commence par le diagnostique
1 Face 1.jpg
a) Piétement, tiroir à ouvrage et astragale en poirier noirci.
Un poirier noirci se veut à l'origine imiter l’ébène est souvent obtenue par une teinture noir souvent issue du Bois de Campêche sur du bois de poirier qui a la faculté de bien fixer la teinte. Ensuite est appliquer une laque au tampon voir une gomme laque.
Constat, soit le vernis a disparu à l'usage soit simple badigeon de peinture après coup.
b) La ceinture et le plateau.
En placage de palissandre, bois traditionnel pour le style et l'époque.
Etat général délavé, parties de placage manquantes, cloqué, rayée voir gravé (Cœur/je t'aime) Collé soit à la colle d'os soit à la colle de poisson.
c) Deux piétements décollés. Assemblage composé d'angles d’équerre sur la hauteur du tablier et de deux épaulements haut et bas. Pas d'assemblage usiné mais par simple collage.Sauf, une question, présence de clous longues pointes fines dissimulés au chasse clou.Origine ou bricolage ??
Un pied fendu, mais sans préjudice mécanique.
Présence ponctuel de pointes sur les piétements avant qui peut laisser à penser à d'anciennes chutes bronze et filets de pied.
d) Serrure d'origine à un panneton mais sans clé.
3 Face ouvert.jpg
4 Face ouvert2.jpg
e) Le plateau est relevable façon secrétaire, en bois de poirier massif.
f) Il est maintenu par un compas en bronze a papillon d'origine et conforme au style (exemples sur le net)
g) Charnières laiton apparemment conforme à l'origine,mais dont une arrachée avec éclatement du bois.
h) Absence du miroir, son emplacement est bien visible ainsi que des pointes qui témoignent d'un encadrement par baguette de type indéfinis mais trace sur bois qui donnerait 8 mm d'épaisseur.
i) Le tiroir en poirier, le fond est déformé, cassée sur la partie qui devait être encastrée dans la rainure de façade du tiroir, d'ou sa déformation.Absence du plateau de rangement supérieur, seul subsistent les languettes de coulissement.
Pour les queue d'aronde, ben il ne s'enm***t pas
10 Queue d'aronde à l'ancienne.jpg
Modifié en dernier par th60 le dim. 6 janv. 2019 17:17, modifié 1 fois.
L'avantage du travail manuel sur le travail intellectuel est qu'il vous dit de suite si vous avez tord ou raison
Matthew Crowford
Avatar du membre
Régine
Accro
Messages : 1970
Enregistré le : sam. 22 mars 2014 19:01
Localisation : Bandol (83)

Re: Restauration d'une "Travailleuse" Napoléon III

Message par Régine » dim. 6 janv. 2019 17:13

Je n'y connais rien en restauration mais ton sujet m'intéresse. Je m'abonne et te souhaite bon courage. :-)
La vie est belle alors, carpe diem !
Avatar du membre
th60
Accro
Messages : 1613
Enregistré le : jeu. 14 août 2014 06:45

Re: Restauration d'une "Travailleuse" Napoléon III

Message par th60 » mar. 8 janv. 2019 17:00

Bonjour
Mon projet de restauration.
piétement et ceinture en vernis gomme laque noir.
Bordure du plateau en acajou avec filet d'ébène.
Partie centrale du plateau en loupe d"acajou à renvois 4 angles,( ou loupe d'Amboine)
Dessous plateau en vernis au tampon Acajou idem tiroir et fond de meuble.
Plateau amovible (aujourd'hui manquant) en placage bois de rose et Ébène.
Pour la quincaillerie, c'est complet sauf à trouver une serrure identique mais avec une clé.
Pour les bronze, se sera à minima (filets) sauf à trouver mon, bonheur en chinant.
Donc c'est paris 1 ère opération décoller le placage frêne ( et non pas palissandre )
Le fer à repasser à vapeur ça marche plutôt bien.ImageImage
Plus compliqué , la colle d'os.
Image

Papier de verre et grattoir Image C'est volontairement que j'ai utilisé un vieux grattoir model peluchoire. Mais il reste des résidus de colle dans le fond du veinage Je vais affûter un racloir mais je ne voudrais pas retirer trop de matière, une idée ?? un produit miracle ??
J'ai commencé à poncer les piétement et là ce n'est pas du badigeon c'est une vraie teinture qui a bien imprégné le bois.Je me contenterais donc d'un traitement de surface sans décapage à blanc.
Preneur de conseils et d'idées ;)
L'avantage du travail manuel sur le travail intellectuel est qu'il vous dit de suite si vous avez tord ou raison
Matthew Crowford
Avatar du membre
th60
Accro
Messages : 1613
Enregistré le : jeu. 14 août 2014 06:45

Re: Restauration d'une "Travailleuse" Napoléon III

Message par th60 » mar. 8 janv. 2019 18:44

Image[url]Image[/url]
Si quelqu'un peut me confirmer que c'est bien du placage de bois de rose, merci par avance.Sur la photo c'est pas très évident mais le veinage est rose franc.
Pour une des questions de mon précédent post.
Pour le nettoyage de la colle, baaaah une éponge mouillée et cela semble faire l'affaire et avec le coté grattoirs ça aide, et bien rincer.
L'avantage du travail manuel sur le travail intellectuel est qu'il vous dit de suite si vous avez tord ou raison
Matthew Crowford
Wilder
Accro
Messages : 652
Enregistré le : jeu. 23 janv. 2014 06:08

Re: Restauration d'une "Travailleuse" Napoléon III

Message par Wilder » mer. 9 janv. 2019 06:48

EXCELLENT!!!
M'est avis que tu gères à donf!! Je veille, je regarde et lis avec plaisir ton travail et...j'apprends tout autant!!!
Avatar du membre
th60
Accro
Messages : 1613
Enregistré le : jeu. 14 août 2014 06:45

Re: Restauration d'une "Travailleuse" Napoléon III

Message par th60 » mer. 9 janv. 2019 10:14

Merci Wilder pour ton passage
L'avantage du travail manuel sur le travail intellectuel est qu'il vous dit de suite si vous avez tord ou raison
Matthew Crowford
Répondre