Identification raboteuse ancienne

De la défonceuse à la combinée, posez ici vos questions sur l'outillage électrique

Modérateur : macbast

Nico30
Découvre le forum
Messages : 7
Inscription : 02 janv. 2021, 09:37

Identification raboteuse ancienne

Message par Nico30 »

Bonjour à tous,

Nicolas du Gard, je ferai une présentation plus détaillée.

Ne maîtrisant pas du tout l'univers du bois, j'ai été appelé pour débarrasser un atelier hors service depuis les années 70.
Je ne suis pas ferrailleur mais j'espérais trouver divers outillages.

Une fois sur place, peu de choses à sauver. La scie à rubans magnifique que je voulais a été sortie à la masse et au 4x4...

Bref, devant le gâchis je réussis à sauver une raboteuse malmenée elle aussi, après un effort de 2 h de chargement seul sur remorque avec un pull-lift manuel, des sangles et un cric rouleur !

La plaque constructeur qui était sur le capot de protection en fonte a disparu. Je vous sollicite donc pour me renseigner sur la marque, modèle, poids,, vitesse de rotation, utilisation...

Les commandes au pied agissant sur les rouleaux d'avancement sont démontées. Hauteur de la table réglable à 20cm sous les couteaux. Arbre d'entraînement avec poulies et paliers à part mais pas de moteur.
Poids estimé à 500-600kg

Le reste en photos, le temps de trouver comment les charger !
Nico30
Découvre le forum
Messages : 7
Inscription : 02 janv. 2021, 09:37

Re: Identification raboteuse ancienne

Message par Nico30 »

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image
Dernière modification par Nico30 le 02 janv. 2021, 10:41, modifié 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
Eataine
Accro
Messages : 2940
Inscription : 30 avr. 2012, 00:12
Localisation : non peut-être?

Re: Identification raboteuse ancienne

Message par Eataine »

Bonjour

Pour les photos, tu dois réduire leur taille "physique" (de mémoire, il ne faut pas dépasser 1280 x 960) de même que la taille "mémoire" (max 5 Mo) si tu veux les mettre sur le forum.

Pour ça, tu cliques sur <Editeur avancé> à côté du bouton <Envoyer>, puis sur <Pièces jointes>
Nico30
Découvre le forum
Messages : 7
Inscription : 02 janv. 2021, 09:37

Re: Identification raboteuse ancienne

Message par Nico30 »

Merci Eataine, j'ai essayé plusieurs fois mais les images étaient a chaque fois trop volumineuses...

Précision, la largeur de travail est de 400mm
langlais
Accro
Messages : 181
Inscription : 04 févr. 2014, 14:35

Re: Identification raboteuse ancienne

Message par langlais »

Belle bête ! Dommage que l'arbre soit un arbre carré.
Nico30
Découvre le forum
Messages : 7
Inscription : 02 janv. 2021, 09:37

Re: Identification raboteuse ancienne

Message par Nico30 »

Langlais, tu saurais m'en dire plus sur l'arbre carré? Une idée de l'année?

D'après ce que je lis ça pose un soucis de sécurité.
TRD
Accro
Messages : 270
Inscription : 02 janv. 2021, 14:41

Re: Identification raboteuse ancienne

Message par TRD »

Bonjour

En France, les arbres carres sont interdits par la legislation du travail depuis 1948. C'est aussi le cas des fixations de lames à bride jugees trop dangereuses par le législateur.

Et je confirme qu'elles le sont.

En 1998, une lame de ma raboteuse à fixation par bride est sortie de l'arbre. Elle s'est brisee sur la table. Les eclats ont rebondi et beaucoup sont sortis par la lumiere d'entrée. Il n'y avait pas de piece dans la machine quand l'accident s'est produit. Des eclats m'ont sectionné six tendons de la main droite alors que j'etais a plusieurs metres de la machine. Je n'ai quasiment rien senti. Juste un coup de fouet sur la main. Mais la main ne bougeait plus et le sang coulait à flots.

J'etais seul à l'atelier. Mais par chance j'etais sauveteur secouriste du travail et je connaissais la conduite à tenir.

L'operation a duré cinq heures à l. Hopital d'Annonay.

J'ai retrouvé l'usage de ma main grace à un chirurgien de l'un de ces hopitaux de campagne qu'on voudrait nous faire croire inutiles. Il etait en congé ce jour-là. Mais il est venu tres vite m'operer.

Quelques jours plus tard, j'ai retrouvé sur le trottoir d'en face des fragments de lame qui avaient traversé l'atelier, une fenetre un trottoir et la nationale 502 avant de s'arreter contre le mur du voisin.

Voilà le problème de sécurité.


J'ai acheté une autre raboteuse. Ça etonne quelqu'un ?

Je cherche un document et je vous envoie le lien.
Dernière modification par TRD le 03 janv. 2021, 20:50, modifié 3 fois.
TRD
Accro
Messages : 270
Inscription : 02 janv. 2021, 14:41

Re: Identification raboteuse ancienne

Message par TRD »

Cherchez sur Internet INRS nd2183.
Nico30
Découvre le forum
Messages : 7
Inscription : 02 janv. 2021, 09:37

Re: Identification raboteuse ancienne

Message par Nico30 »

Merci TRD, je vois bien le soucis. Le capot en fonte porte les stigmates d'un couteau qui s'est échappé de l'arbre.

On doit pouvoir fiabiliser la fixation.

A force de chercher, la fabrication ressemble à du Guilliet
Avatar de l’utilisateur
Tamilhaz
Accro
Messages : 1054
Inscription : 12 juil. 2016, 12:00
Localisation : Nord du Tarn

Re: Identification raboteuse ancienne

Message par Tamilhaz »

Bonjour.
Certains ici ont fait réaliser des arbres à plaquettes sur mesure pour leurs machines.
Après, il faut voir si ça vaut le coup avec le coût des autres modifs pour avoir une machine aux normes de sécurité actuelles.
TRD
Accro
Messages : 270
Inscription : 02 janv. 2021, 14:41

Re: Identification raboteuse ancienne

Message par TRD »

La mise en conformité des machines a été l'une de mes activites principales pendant plusieurs annees. Plus recemment, j'ai ete responsable santé sécurité. (en termes d'accidents, j'avais de l'experience... Et je ne vous detaille pas la chute du toit de mon atelier en construction avec une tronçonneuse à chaine en marche !)

Donc sans me prendre pour Dieu, je revendique une certaine competence en termes de prevention des accidents

Mais, je suis parfaitement conscient d'une part que l'application stricte du code du travail n'est pas obligatoire pour un amateur et que d'autre part ses moyens financiers et techniques sont limites.

Cotoyer le danger, je connais. Apres 42 ans de sports mécaniques, je sais. Je sais qu'on ne sait jamais !

Je crois de mon devoir de mettre en garde tous les utilisateurs de ce genre de machine, meme si je dois endosser le costume du rabat-joie.

Ceci etant dit, tout n'est pas perdu. Pour eviter un depart de lame, le plus sur moyen est de mettre un obstacle plutot que de compter sur l'adhérence. Cet obstacle peut etre constitué oar des vis qui traversent de part en part les lames dans des lumieres. Il faut des lumieres pour pouvoir regler les lames.

La difficulté, c'est de realiser ces lumieres dans l'acier trempé des lames, souvent de l'acier rapide.

Le meilleur moyen est l'electro-erosion en enfonçage ou au fil, ça n'a pas d'importance.

Éventuellement l'usinage electrochimique, mais ce procede est tres peu repandu.

Depuis tres peu de temps, on trouve dans le commerce des fraises carbure micrograin ou nanograin revetues AlTiN qui sont capables d'usiner les aciers rapides (pas longtemps...). C'est delicat, mais on peut y parvenir avec une machine rigide dont la broche est tres stable (pas de machine de bricoleur.) C'est plutôt une affaire de professionnel, mais un mecanicien amateur bien outillé et experimenté peut faire ce travail.

Bref, la sécurité a un coût.

Mais imaginez ce qu'on pense quand on voit sa main pliee a l'equerre, completement morte et qui vomit un torrent de sang.

Je sais, c'est cru... Mais ça justifie de depenser un billet ou deux. Ou de changer de machine.

Pour l'arbre carré, sur raboteuse, ne jamais se placer dans l'axe de la machine est une sage precaution car le plus gros risque est le rejet du bois. Evidemment, l'anti-recul doit etre en parfait état. Si on n'entend plus le "clac" lors de la sortie de la piece, attention !

Et si la raboteuse n'en a pas, ne plus l'utiliser tant qu'il n'y en a pas un. Quand un bois part, c'est un belier.

Quant aux degauchisseuses à arbre carré, mettez-les à la ferraille si vous voulez garder vos doigts.

Bons copeaux
Nico30
Découvre le forum
Messages : 7
Inscription : 02 janv. 2021, 09:37

Re: Identification raboteuse ancienne

Message par Nico30 »

En effet j'ai l'idée de vos traversantes avec possibilité de réglage. L'usinage n'est pas un soucis.

Les dégauchisseuses anciennes font de magnifiques pieds de table mais c'est un crève coeur parfois !

L'idée est de la faire fonctionner. A quelle vitesse doivent tourner l'arbre et les galets? Merci
maram
Accro
Messages : 148
Inscription : 31 août 2018, 17:45

Re: Identification raboteuse ancienne

Message par maram »

Qu'appelle t on un arbre carré?

les arbres de ce type?



Image
TRD
Accro
Messages : 270
Inscription : 02 janv. 2021, 14:41

Re: Identification raboteuse ancienne

Message par TRD »

Selon le manuel scolaire Technologie Menuiserie de Batiment (Delagrave) :

La vitesse peripherique de degauchissage doit etre comprise entre 25 et 45 metres par seconde.

Rabotage : 30 à 50 metres par seconde.

Avance : pas d'usinage en millimetre

0,2 a 0,4 : très soigné
0,4 à 0,8 soigné
0,8 a 1,2 moyen
1,2 à 1,8 grossier

Selon Techno generale et de Specialite de Trillat tome 2/3 (editions Dunod)

25 à 35 metres par seconde
Avance jamais inferieure à 0,75 mm par coup d'outil dans bois tendre, jamais inferieure a 0,4 mm par coup d'outil dans bois durs.

De mon experience de mecanicien (ça se demontre mathématiquement et c'est transposable en partie au bois, surtout pour les bois siliceux. )

De ma petite expérience du bois : le bois brûle si l'avance est beaucoup trop faible.

L'usure des outils peut augmenter quand on avance beaucoup
trop lentement à cause du copeau taillé minimal

Pour les mêmes raisons, le travail en opposition use plus l'outillage que le travail en avalant.

Attention : pas de travail en avalant en amenage manuel à la toupie ou a la degauchisseuse. Et je pense que ça ne ne se fait pas non plus en rabotage conventionnel.

En tout cas, je degauchis, je rabote et je toupille en opposition amenage mécanique ou pas.

Mais j'avoue que je suis ingenieur en mecanique et que je n'ai pour seule s connaissances en usinage du bois que des bouquins de CAP de menuiserie et peu de pratique.
Dernière modification par TRD le 11 janv. 2021, 13:36, modifié 5 fois.
TRD
Accro
Messages : 270
Inscription : 02 janv. 2021, 14:41

Re: Identification raboteuse ancienne

Message par TRD »

Mon. Ça c'est un arbre à bride. Et c'est avec ça que je me suis coupé six tendons.

Interdit par la legislation du travail. Tres dangereux.
Dernière modification par TRD le 11 janv. 2021, 13:29, modifié 1 fois.
TRD
Accro
Messages : 270
Inscription : 02 janv. 2021, 14:41

Re: Identification raboteuse ancienne

Message par TRD »

Image

L'arbre carré, c'est le premier dessin. Il n'y a pas plus dangereux

Le seul qu'il faut utiliser, c'est celui de la figure 26
maram
Accro
Messages : 148
Inscription : 31 août 2018, 17:45

Re: Identification raboteuse ancienne

Message par maram »

on mets toutes les kity à la poubelle aussi?
TRD
Accro
Messages : 270
Inscription : 02 janv. 2021, 14:41

Re: Identification raboteuse ancienne

Message par TRD »

C'est dommage que je n'etais pas en mesure de faire une photo de ma main à moitié sectionnee le jour de mon accident.

Mon pere avait deux metiers : tonnelier et charcutier. J'ai vu des centaines de cochons arriver vivants et debités en rondelles une heure plus tard. Le sang, l'odeur de la barbaque et les boyaux qui sortent, jai l'habitude et je ne crains pas.

Mais quand tu es seul et que c'est ta main, c'est un peu different. Tu peux me croire.

Apres, je ne donne des leçons à personne. Je raconte juste ce qui m'est arrivé.

Chacun est et doit rester libre de ses choix. :D
maram
Accro
Messages : 148
Inscription : 31 août 2018, 17:45

Re: Identification raboteuse ancienne

Message par maram »

bravo tu es un vrai dur. :P
Il ne sert à rien de rajouter au coté sanguinolent de ton cas, avec moi au moins, (un ancien boulot m'ayant fait côtoyer bien pire qu'une main coupée, heurusement tres rarement)

Bref, tu as mal compris mes dires et tu anticipes des retours négatifs à tes propos. Ce n'était pas mon cas.

Les arbres "à brides" équipent la plupart de kity 635 et 636 qui sont encore extrêmement répandus dans les ateliers amateurs, je demandais simplement si l'ensemble des ces kity, sont à considérer comme impropre au travail du bois selon les standards actuels.
TRD
Accro
Messages : 270
Inscription : 02 janv. 2021, 14:41

Re: Identification raboteuse ancienne

Message par TRD »

Non, je ne vois rien de pejoratif dans tes propos. Mais je souhaite bien mettre les choses à plat parce que nos ecrits sont publics et consultables par tous.

Il se trouve que j'ai terminé la carrière dans une PME avec plusieurs casquettes. Dans les entreprises de moins de 100 salaries, les cadres doivent savoir faire beaucoup de choses. C'est d'ailleurs tres interessant.

Donc j'ai été responsable santé sécurité jusqu'à l'an passé.
Et il y a vingt cinq ans chargé de la mise en conformité au decret 93-40 du parc de machines de production d'une multinationale.

Ajoutons à ça que j'ai été concepteur de machines pendant un peu plus de 15 ans.

Donc, je connais assez bien la legislation sur la sécurité des machines.

Les machines que tu cites en references sont interdites par la legislation de travail.

Mais, aucune loi n'interdit à un particulier d'en posseder et de les utiliser dans un cadre privé parce que, par definition, le code du travail n'est applicable qu'aux entreprises. Donc, la mise en conformité ou à la ferraille n'est pas obligatoire pour les particuliers qui travaillent seuls pour leur propre usage. On fait ce qu'on veut (pour l'instant...)

Cependant, ça n'enleve rien à la dangerosité des machines. L'assurance n'est chere qu'avant l'accident, c'est bien connu.

Aussi, plutôt que la mise à la benne ou la prise de risques importants, je conseillerais plutôt une analyse de risques et des mesures visant à minimiser probabilité et gravité lies aux risques.
Ici, l'analyse de risques montre que la lame peut bouger, se planter dans le bois et provoquer son rejet.

La piece peut être detruite. On s'en moque.
Le rejet peut provoquer un accident. Le risque est moindre si on ne se tient pas dans la trajectoute du bois. Le risque est moindre si on travaille avec un protecteur. Le risque est moindre si on utilise un poussoir. Etc.

Le second risque, c'est ce qui m'est arrivé : l'ejection d'une lame parce qu'il ny avait pas de bois. Les consequences sont bien plus graves.

La solution c'est de mettre en oeuvre tout ce qui peut empecher la lame de partir. Par exemple de faire des lumieres dedans et de mettre des vis ou des goupilles qui traversent ces lumieres.

Acheter des lames neuves avec des lumieres ne necessite pas d'outillage couteux.

10 Euros chez Ali, pour les lames de 210 par exemple

Image

Et l'ajout des vis ou goupilles dans l'arbre est à la portee de beaucoup de gens. On a tous un mecanicien bricoleur competent dans notre entourage.

Avec un peu de jugeotte, on n'eliminera jamais totalement le risque, mais on minimisera la probabilite de survenance d'un accident et ses consequences et c'est cette approche qu'il faut developper si on considere qu'on veut continuer à utiliser une machine potentiellement dangereuse.

Ceux qui sont plus adroits en mécanique, prefereront peut-être installer un arbre helicoidal.

D'autres essayeront de racheter un arbre à coins à quelqu'un qui a modernisé sa machine en montant un arbre helicoidal. Et ça fera deux heureux. L'un se debarasse d'un outil devenu inutile et l'autre modernise à moindres frais sa vieille machine. Gagnant- gagnant.

Bref, tout n'est pas perdu quand on a conscience des risques et qu'on prend le temps de rechercher des solutions et de les mettre en oeuvre.
Répondre