CNC: quelle solution "low cost" choisir ?

De la défonceuse à la combinée, posez ici vos questions sur l'outillage électrique

Modérateurs : macbast, ThReM

Avatar du membre
TheMinimalist
Accro
Messages : 326
Enregistré le : mer. 30 janv. 2019 17:36

Re: CNC: quelle solution "low cost" choisir ?

Message par TheMinimalist » jeu. 28 mars 2019 16:57

Geo_Fresh a écrit :
jeu. 28 mars 2019 16:07
On va partir d'un exemple avec une solution basique (tu reçois la machine et tu n'investis pas 1 seule seconde dans des accessoire, etc... time is money!)
tu dois reproduire la lettre "A" en 30*15*3cm
Si tu veux faire ca à la CNC, on va dire que ton système de fixation à la table (en version simple : tu le visse à la table) te demandera 3cm de jeu de chaque cote.

Donc en gros tu auras besoin d'une piece de 36*21*3cm
Tu pars d'une grosse poutre en hêtre de 3 cm d'épaisseur (ca élimine le refente de l'opération).
Tu coupes ton morceau et tu le fixes à ta CNC... (1 min)

tu vas la laisser tourner combien de temps ? on va partir sur une estimation optimiste : 30 min
30 min pendant lesquelles tu vas devoir revenir vérifier que tout se passe bien, que ta fraise n'a pas entamée ta table, à aspirer les copeaux pour ne pas géner la fraise,... Déjà de base ce n'est pas 30min où tu peux faire autre chose pendant 30 min...
Tu ne peux pas fraiser l’entièreté de la pièce sous peine que le maintient soit trop fragile pour finir la coupe, donc tu vas laisser des pates de support. qu'il faudra enlever à la fin.. on va dire 5 min (scier pour la libérer du support et revenir dessus à la défonceuse / ponceuse / ...)
Vu que tu ne fais qu'une pièce à la fois à la CNC, la répétabilité de l'opération ne peut être garantie. (ce qui ajoute du lead time et post-process time a chaque fois...)
Donc en tout tu en a eu pour 35 min de temps et tu as du utiliser plus de matériaux que tu en avais réellement besoin... encore une fois, c'est de l'$$$.
Je ne suis pas d'accord avec ton exemple.

Déjà, mon besoin, c'est de faire des plaquettes de 100x70x6 mm, congés de 6 mm aux 4 angles. Et d'y créer au milieu, soit une lettre usinée sur 1mm de profondeur, soit gravée au laser. Le brut est donc d'épaiss.eur 6mm, sous forme de panneau ou d'éléments plus petits (car un panneau de 840x600x6, bonjour la rigidité chewing-gum)

Ensuite, il ne faut bien évidemment pas faire pièce par pièce, ni utiliser le process que tu décris. Enfin c'est mon avis.

L'idée, c'est de faire un maximum de pièce par cycle de machine. Mettons qu'il faille 5 minutes par pièces. Sur une table de 840x600, tu en met 4 dans les 600 (côte de 100) et mettons 10 dans les 840 (côte de 70) avec les jeux entre pièces, calculé comme ça à a volée. Donc tu traite 40 lettres d'un coup. Tu en as donc pour 200 minutes, soit 3,5 heures en arrondissant au dessus. C'est long, c'est vrai.

Tu usines bien toute l'épaisseur, congés compris, car tu as mis en dessous de ton brut une table sacrificielle, qui sera mangée de quelques dixièmes par la fraise. Quand ta machine s'arrête, tes pièces sont désolidarisées du brut. Pour éviter qu'elle ne s'en aillent toutes seules pendant l'usinage, un maintien au double face sous chaque plaquette a été prévu initialement. Tu connais la position approximative car tu as ton programme est toujours le même.
Pour les copeaux, l'accessoire existe et ne coute pas grand chose.

Donc tu as bien une machine qui tourne seule, pendant 3,5h pour te donner 40 lettres à la fin du cycle. C'est je pense tout l'intérêt d'une CNC, bosser en autonomie (entre autres avantages).

Geo_Fresh a écrit :
jeu. 28 mars 2019 16:07
Maintenant on va prendre une approche purement pragmatique.
Tu pars de la même poutre....

Tu prends ton gabarit en polyethylene, en HDF, en MDF, en plutonium, en tungstène, ... bref en n'importe quoi qui conviendrait et qui ne te coûterait moins cher qu'une CNC (26 lettre dans l'alphabet, je pense qu'il y a moyen de s'en sortir pour moins de 500€)
- tu dessines ca sur ta poutre, coupe la forme grossierement avec une scie a ruban (3 min?)
- tu fixes ton gabarit sur ton morceau de bois (vu que tu ne connais pas le truc du scotch bleu, on va dire 2-3 morceaux de double face) -> (1 min ?)
- tu passes le contour à la défonceuse avec une fraise à copier (2min ? )
- tu enleves le double face (30 sec)

En 6min30 tu a une lettre aussi jolie/précise qu'avec une CNC en presque 6 fois moins de temps...
Si tu en fais 10 à la suite, le temps de chaque étape réduit car tu batches la même opération 10 fois d'affilé à chaque fois.

Et ici je ne prends en compte que les opérations que tu peux effectuer avec une CNC.
J'écarte intentionnellement les arrondis sur les coins etc, vu qu'a la CNC tu devrais le faire aussi a la défonceuse.

Dans ce cas tu peux préformer ta poutre avec 15 lettre différentes à la suite à la SAR, pareil pour la défonceuse
Bref tu bosses à la chaîne et pas pièce par pièce avec un temps d'execution réduit, et quasiment 0 chute de matériaux...

Tu dois connaitre ca mieux bcp de gens, mais fraiser avec précision, c'est bien pour des pièces de précision (ingénierie), pour une lettre en bois, j'ai un peu de mal à en comprendre l'utilité.
Regarde comme on fabrique des bloc moteur... on ne prend pas un bloc d'alu qu'on fraise à la CNC.... on fait un moule en sable/cire et on coule l'alu dedans... on sable les résidus et après on finit à la fraise là ou il faut de la précision / planéité.
Bref on crée de la répétabilité et on évité la précision (même si il s'agit plutôt d'un degrés de précision) là où c'est inutile
Mettons que l'on utilise le kit Milescraft qui s'apparente à ton gabarit.
Sur une plaquette de 100x70x6, il faut le maintenir mais surement pas avec du double face. Je serais pas serein sur un maintien parfait pour y passer une défonceuse dessus. Ca risque de tourner avec le déplacement de la machine. Donc tu dois passer aux serres joints. Sauf que serres joints, sur une site petite pièce, avec une défonceuse...Je vois pas comment ça peut fonctionner. Et ensuite, je trouve que ça fait beaucoup de manipulation, d'outils, d'étapes, pour manger 1mm et détourer une forme si simple.

Les pro de la CNC corrigeraient surement des points de ma solution mais je pense que dans la globalité, mon approche est bonne.

Pour être 100% honnête, je pense que le process alternatif qui correspondrait le mieux est le suivant:
> carrelet de 100x70
> passage en toupie (ou défonceuse sous table) pour faire les 4 congés
> découpe de tranches de carrelet de 6mm à la scie (ou 8mm pour anticiper la finition si la lame de scie marque le bois)
(> passage en raboteuse pour grignoter 1 mm sur chaque grande face)
> dépose des plaquettes sur gabarit CNC (pour positionnement précis et réparable sur la table)
> cycle de gravure laser

Ca fait perdre beaucoup de l'usage de la CNC et de son aspect "temps masqué" mais ça fonctionne. Sachant que dans ton exemple, préparer le carrelet comme je le propose de fait gagner un max de temps.

Parlons voiture maintenant :)
Un bloc moteur, la pièce est coulée (je ne connais pas le process exact de fonderie utilisé) avant de voir ses surfaces fonctionnelles usinées. Sauf que sur un bloc moteur, la qualité esthétique n'importe pas. Et que même en fonderie, la tolérance est assez bonne. L'usage qui est ensuite fait, c'est pour l'insertion des éléments fonctionnels dont les jeux sont extrêmement fins (dixième voire centième). Ce n'est pas comparable même si je te rejoint sir l'aspect "mettre la prévision la ou elle est nécessaire".

Mais merci à toi pour ton commentaire parce que ça permet de confronter plusieurs approches et de sous-peser les tenants et aboutissants de toutes les solutions. Ta proposition, je l'ai étudiée il y a quelques temps avant d'arriver où je suis actuellement ;)
Geo_Fresh
Fan
Messages : 88
Enregistré le : mer. 6 déc. 2017 12:48

Re: CNC: quelle solution "low cost" choisir ?

Message par Geo_Fresh » jeu. 28 mars 2019 17:50

Tu verras mais ce n’est pas du temps masqué (surtout avec une machine non professionnelle... une CNC ca s apparente plus à un grand malade en soin intensif qu un retraité qui s est fait opéré de la cataracte...

Pour le double face, ça tient +/- bien selon les Marques/modèle. Mais ce qui tient encore mieux c est un bout de scotch sur chaque pièce et une goute de superglue entre les deux... la première fois que tu le fais tu doutes que ça va tenir... et puis au moment de l enlever, tu prends vite confiance à voir la force nécessaire pour désolidariser les pièces... c est une méthode qui vise à palier la faible tenue du double face ;-)

Et la plaque sacrificielle tu la changes tous les combien de temps? Les bavures, le maintien au double face sur une face entamée?... ça fait bcp de déchets pour peu d avantages j ai l impression...

Si tu es ingénieur tu as sûrement du avoir des cours de calculabilité et donc connaître la notion de np complétude. Un process de fabrication est par definition np-complet -> pour savoir si le process est le plus efficace, il faut explorer tous les process possibles sans exception! Pour avoir eu la chance de travailler un moment sur le design de chaîne de montage dans l industrie, des fois des solutions simples et peu évidentes face à une volonté d automatisation sont tellement plus efficace! Faire faire quelque chose par une machine Lente et qui a une fiabilité limitée; et donc avoir besoin d un monitoring humain presque constant est moins efficace que de demander à la personne de le faire...

Mais bon si tu es sure de toi. Surtout avec un business qui commence, j essayerais de trouver une solution low cost et efficace qui te permettra de cibler les points d amélioration et d avoir une approche pragmatique.

Premier résultat YouTube pris au hasard...
25 min de coupe pour 3mm d abs... juste ridicule comme ration temps résultat :-/
https://youtu.be/gjx6QHI8Gw8
Avatar du membre
diomedea
Accro
Messages : 3533
Enregistré le : jeu. 16 avr. 2015 12:45

Re: CNC: quelle solution "low cost" choisir ?

Message par diomedea » jeu. 28 mars 2019 18:22

Geo_Fresh a écrit :
jeu. 28 mars 2019 17:50
Premier résultat YouTube pris au hasard...
25 min de coupe pour 3mm d abs... juste ridicule comme ration temps résultat :-/
https://youtu.be/gjx6QHI8Gw8
Même accéléré 5X c'est long! :mrgreen:
Il y a trois sortes de gens: Les vivants, les morts et les marins...
Kentaro
Accro
Messages : 2702
Enregistré le : dim. 24 juil. 2016 17:06

Re: CNC: quelle solution "low cost" choisir ?

Message par Kentaro » jeu. 28 mars 2019 18:25

Un peu d'accord avec Geo...

Quand j'ai fait découper les pièces dont j'ai parlé en début de discussion, on a passé la journée à coté de la machine, pour être certain qu'il n'y avait pas de problème. Une fois , la machine s'est arrêté au milieu, on n'a pas su pourquoi. Une autre fois, la fraise ne découpait pas toute l'épaisseur. Une autre fois, on s'était trompé de fichier... Donc, laisser ce genre de machine bosser pendant que l'on fait autre chose, je n'y crois pas. Ou alors, des choses simples, en restant juste à coté de la machine.

D'ailleurs, même sur les grosses machines, il y a toujours un opérateur...

Par contre, pour ces pièces à la découpe compliquée, qui doivent toutes s'emboîter les unes dans les autres, ou s'empiler avec des trous qui doivent correspondre pile poil, la cnc est vraiment un plus par rapport à une fabrication tradi, même avec gabarit.

Ce qui est également intéressant, c'est que une fois les plans finalisés, les proto vérifiés, plutôt que de faire les découpes en production sur une machine d'amateur, il me suffira d'envoyer les plans chez un pro qui a une belle et grosse machine déjà amortie, et qui me fera cela pour pas trop cher entre deux grosses commandes. Ce sera dans ce cas pour moi moins cher que si je les faisais moi-même avec des machines traditionnelles et je pourrai vraiment faire autre chose à la place...

Principe fondamental d'optimisation de production: ne pas chercher à faire soi-même, quand quelqu'un à coté peut le faire pour moins cher...
Avatar du membre
TheMinimalist
Accro
Messages : 326
Enregistré le : mer. 30 janv. 2019 17:36

Re: CNC: quelle solution "low cost" choisir ?

Message par TheMinimalist » jeu. 28 mars 2019 18:27

Je suis plus sur le développement de produit, pas vraiment en méthodes.
La notion de np-complétude je ne connais pas. Comme pas mal de choses liées à la fabrication. J'ai des bases fondamentales mais pas de formation spécifique dans ce domaine.
Sache que je ne suis sur de rien, j'essaye juste de ne as trop me tromper ;)

Tu as raison, je lance mon business et les couts sont importants à maitriser.
Mais là, 2 écoles s'opposent. Celle du: investi peu pour voir venir et investi au max du budget dispo pour anticiper sur plusieurs années. Je suis plutôt de la seconde école car quitte à payer un prêt d'investissement, autant valoriser chaque euro dès le départ.

Sur ta vidéo, certes ça prend du temps, mais à quoi compares-tu ? C'est sur que face à une machine professionnelle, une X-Carve ne tiens pas la route. Pas plus qu'une autre d'ailleurs.
Mais c'est comme comparer une Twingo et une Porsche et leur temps au 0 à 100 km/h. Bien sur que la Porsche va écraser la Twingo. C'est le même genre de produit, pas la même approche.

J'ai vraiment réfléchi à la solution manuelle et certes elle est fonctionnelle. Je te crois tout à fait quand tu dis que la vérité de la CNC, c'est surement pas aussi rose que celle que j'imagine. Que ce n'est pas juste "tu lances, tu reviens à la fin". Mais je pense quand même que c'est un plus, même avec une si petite machine.
Kentaro
Accro
Messages : 2702
Enregistré le : dim. 24 juil. 2016 17:06

Re: CNC: quelle solution "low cost" choisir ?

Message par Kentaro » jeu. 28 mars 2019 18:48

TheMinimalist a écrit :
jeu. 28 mars 2019 18:27

Mais là, 2 écoles s'opposent. Celle du: investi peu pour voir venir et investi au max du budget dispo pour anticiper sur plusieurs années. Je suis plutôt de la seconde école car quitte à payer un prêt d'investissement, autant valoriser chaque euro dès le départ.


Tu as une approche de risque tout... Cela peut rapporter gros, mais plus dure peut être la chute...

Investir beaucoup au départ, cela peut être bénéfique, certes, mais cela signifie de plus gros financements, donc, une charge fixe régulière (remboursements), importante, donc moins de marges de maneuvre si cela se passe mal ou s'il y a un trou d'air...

A moins que tu ne sois dans le genre "start up", avec de gentils business angels que tu n'auras pas à rembourser... ;)

Je n'ai pas tout suivi; tu as expliqué ton projet quelque part ?
Avatar du membre
TheMinimalist
Accro
Messages : 326
Enregistré le : mer. 30 janv. 2019 17:36

Re: CNC: quelle solution "low cost" choisir ?

Message par TheMinimalist » jeu. 28 mars 2019 19:06

J'ai je crois expliqué (vaguement) mon projet dans ma présentation. A vérifier...
En gros, je souhaite fabriquer et vendre des objets de décoration en bois et du petit mobilier.

Je n'ai pas de business angel, seulement mon capital social et un financement de la banque. J'ai obtenu ce financement car la banque a jugé mon projet réaliste et cohérent. Si il y avait un trop gros risque, on m'aurait dit "merci, mais non". Ça ne présage en rien la suite mais ça aide à sentir que son projet peu tenir la route.

Tu as raison, un prêt c'est une grosse charge fixe sur un budget. J'ai longtemps hésité lorsque j'ai vu que je pouvais emprunter un peu moins à le faire. En gros entre réduire de 15% mon emprunt et donc les mensualités ou investir ses 15% pour accéder à des machines qui diversifient mes produits, j'ai fait le choix de conserver mon capital dispo et de le valoriser au mieux. Sachant que j'ai encore de la marge, au cas où...
Avatar du membre
TheMinimalist
Accro
Messages : 326
Enregistré le : mer. 30 janv. 2019 17:36

Re: CNC: quelle solution "low cost" choisir ?

Message par TheMinimalist » jeu. 28 mars 2019 19:11

Kentaro a écrit :
jeu. 28 mars 2019 18:25
Ce qui est également intéressant, c'est que une fois les plans finalisés, les proto vérifiés, plutôt que de faire les découpes en production sur une machine d'amateur, il me suffira d'envoyer les plans chez un pro qui a une belle et grosse machine déjà amortie, et qui me fera cela pour pas trop cher entre deux grosses commandes. Ce sera dans ce cas pour moi moins cher que si je les faisais moi-même avec des machines traditionnelles et je pourrai vraiment faire autre chose à la place...

Principe fondamental d'optimisation de production: ne pas chercher à faire soi-même, quand quelqu'un à coté peut le faire pour moins cher...
Sauf que je suis dans un contexte professionnel, et que je n'ai pas la "faveur" d'un autre pro qui peut faire mes pièces à côté car je suis un client privé.
Et vu les tarifs que j'ai eu, c'était juste impossible à envisager (4,5€ la lettre...)

Plus largement, si je produis toutes mes pièces, c'est justement parce que personne en France ne m'a proposé un prix qui permette une mise sur le marché à des prix décents. Il aurait fallu allez ailleurs, mais je suis contre ça.

Pour revenir à la CNC, je suis d'accord que tu ne peux pas lancer un cycle et partir de l'atelier. Mais entre rester au cul de la machine et faire autre chose à côté, je pense qu'il y a un entre-deux. Après, c'est ce que je crois, la réalité est peut être toute autre.
Kentaro
Accro
Messages : 2702
Enregistré le : dim. 24 juil. 2016 17:06

Re: CNC: quelle solution "low cost" choisir ?

Message par Kentaro » jeu. 28 mars 2019 19:54

Contexte pro, moi aussi... J'ai un peu les mêmes problématiques que toi. Et je me suis aperçus que plutôt que d'essayer de fabriquer soi-même, avec une chtite cnc, il valait mieux aller voir quelqu'un qui en a une grosse, amortie, et qui peut faire mes petites séries, pour moins cher que je ne les ferais moi-même et en tout cas, me permettrait de gagner du temps pour faire autre chose.


Sur une cnc, comme sur toute machine numérique, ce qui coûte le plus cher en temps, c'est le positionnement de la pièce à usiner, et la partie traitement informatique. Donc, tu as tout intérêt à faire découper des dizaines de lettre sur un grand plateau, plutôt que d'essayer de les faire une à une sur une petite cnc.

Mais comme le disais Geo, il me semble que tu dois pouvoir faire bien plus de 3 ou 4 lettres en une heure, avec une défonceuse et un gabarit. Payé au smic, tes lettres reviendraient à moins de 4,5€...
Avatar du membre
TheMinimalist
Accro
Messages : 326
Enregistré le : mer. 30 janv. 2019 17:36

Re: CNC: quelle solution "low cost" choisir ?

Message par TheMinimalist » jeu. 28 mars 2019 20:41

Tu penses que ce genre de CNC n'est pas capable de détourer et graver des lettres de 100x70 avec une gravure de 1mm en moins de 20 minutes, el tout dans du hêtre massif ?

Diomedea disait que le hêtre est un bois dur à usiner, je sais que ces machines ne vont pas vite, mais j'ai du mal à estimer le temps réel d'usinage possible.
Ci-dessous, les données pour la STEFCRAFT

Image

Si je comprend bien, la limite c'est du 16mm/sec en mangeant max 0,6mm de matière dans de l'aluminium avec une fraise ø6. Pris comme ça ce n'est pas fou. Leurs machines "pro" peuvent aller jusqu'à 6mm à 40mm/sec avec une fraise de ø12.
Mais vis en perspectives avec d'autres machines...Dans du hêtre...

Avec ces valeurs, je détoure ma tuile en 21 secondes par passe de 0,6 mm. Soit 3,5 minutes par détourage complet. Reste ensuite le parcours du laser qui ne doit pas mettre si longtemps que ça (la encore je n'en sais rien). Mettons qu'il faille 6 minutes par tuile finie, ça reste acceptable je trouve.
Avatar du membre
Eataine
Accro
Messages : 3350
Enregistré le : dim. 29 avr. 2012 23:12
Localisation : non peut-être?

Re: CNC: quelle solution "low cost" choisir ?

Message par Eataine » jeu. 28 mars 2019 20:50

Sans compter que si tu usines toi même, tu as l'usure de tes fraises à budgétiser... Si tu fais usiner par un autre, c'est sur son budget à lui...
toons
Fan
Messages : 100
Enregistré le : sam. 13 févr. 2016 10:20

Re: CNC: quelle solution "low cost" choisir ?

Message par toons » jeu. 28 mars 2019 20:53

hé si moi je clos la discussion?
Avatar du membre
Sethy
Habitué
Messages : 68
Enregistré le : lun. 12 sept. 2016 23:56
Localisation : Bruxelles

Re: CNC: quelle solution "low cost" choisir ?

Message par Sethy » jeu. 28 mars 2019 21:28

Je me suis mis à la CNC il y a quelques temps. C'est une tout petite, certes, qui ne peut "encaisser" que du 250 mm/minutes et des passes de maximum 3mm.

J'hésite à sauter le pas et en m'en offrir une plus grande. J'ai écumé le web et j'ai trouvé cette marque qui me semble intermédiaire entre les CNCs qui ne sont pas assez robuste et celles dont il était question plus haut (200 kg et plus) : https://www.cnc-step.com/cnc-router-400 ... ballscrew/

Mais le temps que je perds, c'est fou.

Déjà avant : déligner, dégauchir, raboter. Trois opérations indispensables car les planches que je m'étais faite découper en scierie (je précise, découpe de qualité) ont toutes travaillé. Bon je travaille dans un tout petit atelier donc à chaque fois, je dois ranger un outil pour prendre le suivant.

Ensuite : brider la pièce, positionner les zéros (à refaire à chaque changement de morceaux sauf s'ils sont rigoureusement identique, mais alors ils doivent être raboté à la suite), attendre l'usinage. Temps encore rallongé s'il faut changer de fraise. Car les fraises droites, c'est bien mais pour les détails, il faut utiliser des fraises en "V" car aucune fraise droite ne peut faire un angle droit "intérieur" (logique, au mieux, l'angle à la rayon de la fraise droite mais c'est aussi vrai à la défonceuse). Et après : collage et serrage, découpe de l'excédent de bois (je travaille avec des inserts), ponçage et traitement de finition.

Ensuite, le nombre de déboire. Je fais une pièce dans tel bois, ça marche Nickel. Je change pour un autre, semblable et le même protocole fait que mes 6 planchettes que j'ai usinées sont pour la poubelle car le bois "s'effiloche".

Comme je fais des usinages "fins", pour certains bois, je dois travailler en "bois de bout". Etc.
Geo_Fresh
Fan
Messages : 88
Enregistré le : mer. 6 déc. 2017 12:48

Re: CNC: quelle solution "low cost" choisir ?

Message par Geo_Fresh » jeu. 28 mars 2019 21:46

A voir des comparatifs d usinage bois / aluminium, l alu est assez tendre et surtout n a pas de fibre et une densité constante. Tu dois limiter la vitesse sur du bois à cause des vibrations engendrées par la densité variable du bois.
Et j imagine sûrs les vitesses constructeurs sont testées sur des usinages ou la flexion des axes est la plus minimes possibles. Pour schématiser et grossir le trait : C est un peu comme la vitesse Max d une voiture, ça se mesure sur un anneau avec du plat, le vent dans le dos et 10km d elan.
En condition réelle il faut, comme le dit Sethy, tenir compte de tous les paramètres et la vitesse de croisière est souvent plus proche de la moitié voir du tiers en fonction de la finesse que tu veux obtenir.
Comme la découpe laser, les données de vitesse et puissance sont indicatives, 2 machines identiques auront des paramètres réels légèrement différents en fonction.
Est ce que ton bois fume bcp? Ça va jouer sur la puissance, sur l encrassement des miroirs (voire les cramer),...
Bcp de paramètres et bcp d essai erreur qui peuvent coûter cher :-/
toons
Fan
Messages : 100
Enregistré le : sam. 13 févr. 2016 10:20

Re: CNC: quelle solution "low cost" choisir ?

Message par toons » jeu. 28 mars 2019 21:50

Sethy a écrit :
jeu. 28 mars 2019 21:28
Je me suis mis à la CNC il y a quelques temps. C'est une tout petite, certes, qui ne peut "encaisser" que du 250 mm/minutes et des passes de maximum 3mm.

J'hésite à sauter le pas et en m'en offrir une plus grande. J'ai écumé le web et j'ai trouvé cette marque qui me semble intermédiaire entre les CNCs qui ne sont pas assez robuste et celles dont il était question plus haut (200 kg et plus) : https://www.cnc-step.com/cnc-router-400 ... ballscrew/

Mais le temps que je perds, c'est fou.

Déjà avant : déligner, dégauchir, raboter. Trois opérations indispensables car les planches que je m'étais faite découper en scierie (je précise, découpe de qualité) ont toutes travaillé. Bon je travaille dans un tout petit atelier donc à chaque fois, je dois ranger un outil pour prendre le suivant.

Ensuite : brider la pièce, positionner les zéros (à refaire à chaque changement de morceaux sauf s'ils sont rigoureusement identique, mais alors ils doivent être raboté à la suite), attendre l'usinage. Temps encore rallongé s'il faut changer de fraise. Car les fraises droites, c'est bien mais pour les détails, il faut utiliser des fraises en "V" car aucune fraise droite ne peut faire un angle droit "intérieur" (logique, au mieux, l'angle à la rayon de la fraise droite mais c'est aussi vrai à la défonceuse). Et après : collage et serrage, découpe de l'excédent de bois (je travaille avec des inserts), ponçage et traitement de finition.

Ensuite, le nombre de déboire. Je fais une pièce dans tel bois, ça marche Nickel. Je change pour un autre, semblable et le même protocole fait que mes 6 planchettes que j'ai usinées sont pour la poubelle car le bois "s'effiloche".

Comme je fais des usinages "fins", pour certains bois, je dois travailler en "bois de bout". Etc.
Prend de bonnes fraises déjà et surtout un bon électronique
mcop2
Accro
Messages : 882
Enregistré le : jeu. 28 août 2014 09:02

Re: CNC: quelle solution "low cost" choisir ?

Message par mcop2 » jeu. 28 mars 2019 23:01

TheMinimalist a écrit :
jeu. 28 mars 2019 16:57

Pour être 100% honnête, je pense que le process alternatif qui correspondrait le mieux est le suivant:
> carrelet de 100x70
> passage en toupie (ou défonceuse sous table) pour faire les 4 congés ou défonceuse, ou affleureuse
> découpe de tranches de carrelet de 6mm à la scie (ou 8mm pour anticiper la finition si la lame de scie marque le bois)
(> passage en raboteuse pour grignoter 1 mm sur chaque grande face) je ne connais pas de raboteuse où on pourrait passer de si petites pièces, et raboter en bois de bout des pièces de 6-8mm d'épaisseur, c'est risqué
> dépose des plaquettes sur gabarit CNC (pour positionnement précis et réparable sur la table)
> cycle de gravure laser
Bonsoir, quelques réponses en bleu
toons
Fan
Messages : 100
Enregistré le : sam. 13 févr. 2016 10:20

Re: CNC: quelle solution "low cost" choisir ?

Message par toons » jeu. 28 mars 2019 23:05

:)
Modifié en dernier par toons le ven. 29 mars 2019 13:45, modifié 1 fois.
Avatar du membre
Sethy
Habitué
Messages : 68
Enregistré le : lun. 12 sept. 2016 23:56
Localisation : Bruxelles

Re: CNC: quelle solution "low cost" choisir ?

Message par Sethy » jeu. 28 mars 2019 23:43

Je l'ai écrit, je travaille sur de toutes petites pièces. J'ai une raboteuse qui permet ce genre de travail mais elle est extrêmement contraignante en terme de taille de la pièce à usiner. Epaisseur max : 40 mm, largeur max, un peu moins de 80 mm. Passe maximale 0,5 mm.

Par contre, il faut lui rajouter une table de sortie pour une pièce d'1m de long.

Voici la raboteuse en question : https://youtu.be/QYSDa72LO_I?t=97
Avatar du membre
diomedea
Accro
Messages : 3533
Enregistré le : jeu. 16 avr. 2015 12:45

Re: CNC: quelle solution "low cost" choisir ?

Message par diomedea » ven. 29 mars 2019 06:37

Bonjour,
Ma dernière pièce faite hier.
Le bois est du teck extrêmement dur et désaffûtant.
Image

La gravure à la fraise de 0,5mm sur une surface galbée.
Image

C'est un profilage 3D recto/verso. Les veines blanchâtres sont de la silice.
Image

Notez le système de fixation, le pièce est bloquée par les vis latérales, notez également les attaches.

Temps total env 2h30, le plus long est la gravure, avec la fraise de 0,5 il faut y aller doucement!
La fraise d'ébauche est une carbure deux dents hélicoïdale, se sont des fraise qui demande pas mal de couple, j'ai limité les passes à 3mm pour en avance 3000mm/min.
Il y a trois sortes de gens: Les vivants, les morts et les marins...
Avatar du membre
Rascal
Accro
Messages : 3162
Enregistré le : sam. 3 janv. 2015 12:12
Localisation : Pays Gallo!

Re: CNC: quelle solution "low cost" choisir ?

Message par Rascal » ven. 29 mars 2019 06:57

Superbe comme toujours!

Tu es toujours sur tes instruments? Nouveaux projets?
A votre bon coeur! Pour un petit bonhomme qui n'en veut!
Pour une bonne cause
Répondre