Mes réalisations ou l'art de devenir grand

Exposez vos œuvres

Modérateurs : einnacl, pilpoil

Avatar du membre
Elapse
Fan
Messages : 108
Enregistré le : lun. 29 mai 2017 19:33

Mes réalisations ou l'art de devenir grand

Message par Elapse » lun. 5 févr. 2018 20:28

Bonjour à tous,

Je vais essayer de centraliser ici mes diverses réalisations, en essayant de mettre à jour mensuellement le sujet avec une nouvelle création ou l'avancement d'un projet en cours. Du coup, ayant pris un peu de retard depuis mes débuts en bricolage, je vais poster mes dans un premier temps mes tout premiers projets, qui même s'ils ne valent pas grand chose peuvent être utile à un débutant pour éviter des erreurs bêtes ou découvrir d'autres façons de faire, une forme d'entraide en quelques sortes bierre
N'ayant qu'un petit appareil photo, je m'excuse d'avance pour la qualité des clichés, j'essayerais d'améliorer cela dans le temps :).

Voici donc, pour commencer, les projets de l'année 2014, réalisés lors de mon arrivée à Paris pour mes études en école d'ingénieur. Paris oblige, je bricole dans ma chambre d'étudiant, ce qui me fait un superbe atelier d'environ 3m2 :D

Trêve de bavardages, voici la liste des différents projets et réalisation, détaillés sur un autre post (suffit de cliquer sur le lien pour être emmené à la bonne page) :)

Année 2014 :
- Lampes de sel (Septembre 2014)

Année 2015 :
- Meuble Zen (Octobre 2015)
- Meuble Papeterie (Octobre 2015)

Année 2016 :
- Étendoir à pinceaux (Octobre 2016)
- Étagère placage sapin (Octobre 2016)
- Dérouleurs de sopalin & papier sulfurisé (Octobre 2016)
- Rouleau de scotch (Novembre 2016)
- Tabouret Sapin (Décembre 2016)
- Rack A Pinceaux (Noël 2016)

Année 2017 :
- Lampe D'Appoint (Février 2017)
- Etagère Caravelle (Mars 2017)
- Mobilier Ikegna (Avril 2017)
- Pied d'enceinte "Arbre" (Septembre 2017)
- Aménagement Cuisine (Décembre 2017)
- Plateau à thé (Noël 2017)

Année 2018 :
- Meuble étagère à sacs (Mars 2018)
- Aménagements Etudiant (Mars 2018)
- Petites étagères (Mai 2018)
- Cadre Radio (Mai 2018)
- Grandes Enceintes (Juillet 2018)
- Planche d'affûtage (Août 2018)
- Cagette à fruits (Septembre 2018)
- Bas-relief & peinture à l'huile (Décembre 2018)

Année 2019 :
- Porte Carte (Janvier 2019)
- Tentative d'équerre maison (Février 2019)
- Luminaire Altaïr (Avril 2019)

Bonne lecture à tous smileyscie
Modifié en dernier par Elapse le ven. 14 févr. 2020 17:08, modifié 30 fois.
jlmonniot
Accro
Messages : 2574
Enregistré le : ven. 31 mars 2017 22:03
Localisation : mareuil sur Ay ( champagne )
Contact :

Re: Mes réalisations ou l'art de devenir grand

Message par jlmonniot » lun. 5 févr. 2018 20:31

bonsoir
il est ou le lien ?
Avatar du membre
Elapse
Fan
Messages : 108
Enregistré le : lun. 29 mai 2017 19:33

Re: Mes réalisations ou l'art de devenir grand

Message par Elapse » lun. 5 févr. 2018 20:41

Réalisation : Lampes de sel
Septembre 2014

Image
Lampe de sel petit format

Contexte :
Le projet était, à l’origine, de déplacer l’interrupteur électronique présent sur le câble des lampes de sel vendues dans le commerce vers le socle en bois de ces dernières. A l’époque, n’ayant que très peu de connaissances en bricolage et encore moins en menuiserie, je me dis que ça sera fait en deux tours de main : acheter un interrupteur lambda dans le commerce et un forêt à bois du bon diamètre pour permettre le passage à travers le bois du socle d’origine. Mais bien sûr, non …

Après avoir donc investi dans le matériel précisés au-dessus (une vingtaine d’euros de mémoire, en comptant 4 interrupteurs, le forêt au bon diamètre et 5m de câble bipolaire) je me lance dans le changement des interrupteurs. Mais, première désillusion : le socle d’origine de ces lampes est rond, ce qui empêche de fixer correctement l’interrupteur … Du coup, le projet évolue vers de la petite menuiserie d’appartement, avec la nécessité de fabriquer de nouveaux socles, en investissant davantage : une planche de MDF de 10mm, 4 prises électriques males, et une scie à main. C’est parti pour l’aventure !

Réalisation :
Comme précisé auparavant, je ne dispose de quasiment aucun outil, hormis une scie égoïne à main de premier prix et aucune expérience pratique. La découpe, après avoir tracé des cotes qui me semblaient convenir, est très hasardeuse, en calant la planche sous le genou d’un côté et en sciant tant bien que mal avec la scie. Il en résulte une découpe impropre au possible, mais bon, avec de la pâte à bois ( !) ça va passer … Une fois tout assemblé à la néoprène de mémoire ( !! ), reste les finitions. J’ai choisi une peinture grise et un verni lamba du RoiMerlin, ce qui fait qu’avec les blocs de sel présent autour de l’ampoule, de gros dépôts se forment sur la peinture et ont tendance à bien l’abimer … J’envisage de les refaire prochainement, mais ce sera l’occasion d’une autre histoire :)

Pour ce qui est de l’électronique, rien de bien sorcier, juste de la soudure et du scotch d’électricien pour éviter de mettre les doigts directement sur les contacts : c’est pas beau du tout et ça sera refait proprement dans la version suivante.

Bilan :
Pour un projet qui devait se réaliser en un tour de main, c’est bien raté, puisqu’entre l’idée et les quatre lampes terminées, il s’est bien écoulé 3 mois. La morale de cette histoire et qu’un projet bien prévu et planifié garanti des délais de réalisations raisonnables sans mauvaises suprises, et bien souvent réduit le coût final …
Mais trèves de bavardages, voici quelques photos de ces magnifiques lampes, qui malgré leur aspect bidouille totale, me donne bien du plaisir quotidien puisqu’elles sont allumées très très souvent :)

Image
Lampe de sel grand format

Image
Détail de la fixation de l'ampoule

Image
Détail du câblage - Vue 1

Image
Détail du câblage - Vue 2
Modifié en dernier par Elapse le jeu. 12 juil. 2018 13:27, modifié 2 fois.
Kentaro
Accro
Messages : 2748
Enregistré le : dim. 24 juil. 2016 17:06

Re: Mes réalisations ou l'art de devenir grand

Message par Kentaro » lun. 5 févr. 2018 21:23

Elapse a écrit :
lun. 5 févr. 2018 20:41

La morale de cette histoire et qu’un projet bien prévu et planifié garanti des délais de réalisations raisonnables sans mauvaises suprises, et bien souvent réduit le coût final …
Quand tu seras vraiment grand, tu apprendras aussi que c'est parfois, et même souvent dans le désordre de l'inorganisation que jaillit la grande idée qui n'avait pas été programmée... Mais seuls les "très bons ingénieurs " le savent ;)
Avatar du membre
Elapse
Fan
Messages : 108
Enregistré le : lun. 29 mai 2017 19:33

Re: Mes réalisations ou l'art de devenir grand

Message par Elapse » lun. 5 févr. 2018 22:20

Kentaro a écrit :
lun. 5 févr. 2018 21:23
Quand tu seras vraiment grand, tu apprendras aussi que c'est parfois, et même souvent dans le désordre de l'inorganisation que jaillit la grande idée qui n'avait pas été programmée... Mais seuls les "très bons ingénieurs " le savent ;)
J'aurais donc la bonne méthode de travail ? :)
Avatar du membre
Elapse
Fan
Messages : 108
Enregistré le : lun. 29 mai 2017 19:33

Re: Mes réalisations ou l'art de devenir grand

Message par Elapse » mer. 4 juil. 2018 19:10

Réalisation : Meuble Zen
Octobre 2015

Image
Projet terminé et installé

Contexte

A la base, l’idée était de remplacer les bonnes vieilles étagères Ikea (modèle Billy je crois) par quelque chose de plus personnalisé, et dans l’idéal de plus durable. En plus des deux conditions évoquées, il fallait que ce nouveau meuble soit facilement montable/démontable, esthétique et bien sûr fonctionnel.

Réalisation

Comme le précédent projet, je ne dispose toujours que de très peu de matériel, mais cette fois-ci j’ai pû obtenir une scie circulaire. N’ayant jamais utilisé cet outil auparavant, je dois avouer qu’il me fait peur, d’une part à cause du bruit et surtout de la puissance de coupe : il s’agit d’une scie circulaire à « l’ancienne », sans rail de guidage … Bien sûr je ne prends pas vraiment soin de me protéger correctement, ayant déjà passé une grosse partie du budget dans l’achat des matériaux en GSB (plaque de médium de 22mm, vis et fer à béton).

Après une nuit difficile, un peu angoissé à l’utilisation de la scie circulaire et de la manutention des grands panneaux de mediums, j’attaque le lendemain midi. Après une première coupe et une bonne digestion d’appréhension, l’ensemble se déroule plutôt bien et j’arrive à débiter l’ensemble des pièces avec plus ou moins de précision (j’aurais dû prévoir un tasseau de guidage pour la scie, mais ça je l’apprendrais plus tard). Après un bon ménage de toute la poussière de médium et une bonne douche pour enlever celle présente dans les cheveux, je peux m’attaquer à l’assemblage.

Image
Vue d'ensemble du projet assemblé et peint/vernis

En amont du projet, j’avais réfléchi à un assemblage solide et facilement démontable. Vu le peu de matériel à disposition, je suis parti sur de la grande vis, et pour les parties encastrées en plein panneau j’ai opté pour du fer à béton de diamètre 8mm, en me disant que la rigidité serait suffisante pour que l’ensemble se tienne. Après une bonne suée à débiter ce fer à béton à la scie à métaux (il m’en fallait 30 pièces …), je peux percer les différentes parties. Sauf que là, le manque de précision de la découpe se fait bien ressentir, et les décalages arrivent rapidement. D’autant que j’ai investi pour l’occasion dans un guide de perçage pour être droit, sauf que je n’ai pas pensé à trouver un moyen de fixer l’ensemble. J’ai beau percer droit, tout bouge lors du perçage et bonjour la précision …

Image
Vis de fixation

Image
Décalage entre différente pièces

Après deux longs mois de mise en place des assemblages, et plusieurs fois la question qui revient « mais pourquoi je m’embête à faire ça … », je peux enfin m’attaquer à la finition. Sauf que là je n’ai à nouveau aucune expérience dans le domaine de la peinture sur MDF, et j’ai juste une envie de couleur « bois ». Je regarde vite fait en GSB et je tombe sur une peinture glycero, très chère, mais qui me plaît. Quelle idée ! J’en prends un pot en me disant que ça couvrira toute la surface (à vue d’œil bien sûr sans faire les calculs de surfaces) et que c’est déjà bien cher comme ça.
A la première application, je découvre l’odeur infâme de cette peinture, d’autant que je l’applique en intérieur au mois de novembre, donc difficile de renouveler l’air. Après quelques semaines et autant de crises avec le nez de mes colocataire, je peux enfin appliquer le vernis.

Bilan

J’avais dans l’idée que ce projet ne devait pas me coûter cher, et donc j’ai opter pour du bois synthétique (médium) avec de la peinture, en me disant que le massif était largement au-dessus de mon budget et de mon expérience en menuiserie.
Bilan : medium (140E), peinture (8 pot à 20 = 160E), vernis (3/4 pot = 25E), quincaillerie (35E), soit au total, 360E !! On est parfaitement dans les prix de beaux plateaux massifs, mais je crois que je m’en voudrais encore d’avoir travaillé du massif pour arriver à ce résultat …

Au final je suis quand même content d’avoir construit ces meubles, ils se révèlent très fonctionnels au quotidien (j’avais bien bien réfléchis les dimensions en amonts pour pouvoir stocker au maximum vis à vis de la surface au sol que j’ai) et surtout pouvoir positionner correctement mes enceintes à hauteur d’oreille pour une écoute idéale.
Peut-être qu’un jour je les referais en bois massif, mais pour le moment il me contente chaque jour et c’est bien l’essentiel :)

Image
Projet terminé :)
Wilder
Accro
Messages : 841
Enregistré le : jeu. 23 janv. 2014 06:08

Re: Mes réalisations ou l'art de devenir grand

Message par Wilder » mer. 4 juil. 2018 20:06

Excuse moi, mais 300 roros pour du mdf et de la peinture, ça pique dis donc!!! Dans quel magasin as tu acheté cela...pour qu'on y aille pas!!!

Et même si ça n'a rien à voir avec le bois, n'oublies pas : c'est en forgeant que l'on devient forgeron!!! :mrgreen:
Avatar du membre
Elapse
Fan
Messages : 108
Enregistré le : lun. 29 mai 2017 19:33

Re: Mes réalisations ou l'art de devenir grand

Message par Elapse » mer. 4 juil. 2018 20:24

Wilder a écrit :
mer. 4 juil. 2018 20:06
Excuse moi, mais 300 roros pour du mdf et de la peinture, ça pique dis donc!!! Dans quel magasin as tu acheté cela...pour qu'on y aille pas!!
Un certain Roi Merlin, je connaissais que ça à proximité à l'époque, et comme tu dis c'est en forgeant que l'on devient forgeron, maintenant j'ai un peu plus de recul sur le coût des choses :)
Wilder
Accro
Messages : 841
Enregistré le : jeu. 23 janv. 2014 06:08

Re: Mes réalisations ou l'art de devenir grand

Message par Wilder » mer. 4 juil. 2018 21:59

Moi c'est ce prix qui me fait flipper! J'ai pas l'impression que ça coûte aussi cher même chez Leroy!
Quand à l'aspect de la pratique, et/ou de l'entraînement, certes il faut sans cesse persévérer, mais utilises aussi l'outil internet pour trouver au moins de petites astuces pratiques!
Avatar du membre
Elapse
Fan
Messages : 108
Enregistré le : lun. 29 mai 2017 19:33

Re: Mes réalisations ou l'art de devenir grand

Message par Elapse » mer. 4 juil. 2018 22:03

Et oui je suis entièrement d'accord avec toi ! Mais le medium est vendu cher en GSB, et la peinture que j'ai utilisée, même si elle donnait un super tendu (plutôt jolie), était infernale pour l'odeur et nettoyage au white + prix hallucinant pour le petit pot ...

Et pour ce qui est de l'apprentissage, j'ai découvert Cdc par la suite, à l'époque c'était juste une envie de faire un meuble, j'y suis parvenu mais j'aurais bien appris avec de belles erreurs sans se blesser, pour moi c'est l'essentiel :)
Avatar du membre
Elapse
Fan
Messages : 108
Enregistré le : lun. 29 mai 2017 19:33

Re: Mes réalisations ou l'art de devenir grand

Message par Elapse » jeu. 12 juil. 2018 13:27

Réalisation : Meuble Papeterie
Ocotbre 2015

Image
Meuble papeterie

Contexte :
En parallèle du précédent projet, et ayant conservé les chutes de MDF 10mm des lampes de sel, j’ai l’envie de construire un petit meuble « classique » pour ranger les papiers d’imprimantes et les différents dossiers que j’ai accumulé lors de ma formation universitaire. Cette fois-ci je souhaite une construction très simple, pour que ce soit rapide à faire : j’opte donc pour du vissé/collé avec peinture et vernis comme finition (maintenant je regrette d’avoir tout collé, j’aurais préféré le garder démontable pour les déménagements, mais je ne suis pas certain de le conserver dans le temps, qui vivra verra).

Réalisation :
Une connaissance ayant une scie sur table, elle me propose de débiter les différentes pièces, ce que j’accepte bien volontiers. Une fois l’ensemble coupé à la bonne taille, je peux réaliser l’assemblage, et j’opte comme annoncé pour un collé vissé.

Image
Détail du collé/vissé

Pour les glissières, il s’agit de tasseaux débités dans du MDF, et les « tiroirs » sont en fait de simple morceaux de CP de 5mm avec un trou pour passer quelques doigts et avoir de la préhension pour les tirer.

Image
Glissière en MDF et trou de préhension des plateaux

Pour ce qui est de la finition, je pars sur de la peinture bleu marine et vernis, et là je découvre un peu décontenancé le pouvoir absorbant d’une éponge que peut présenter le medium. Je tartine allègrement plusieurs couches de peintures et après quinze jours (de mémoire) je peux enfin appliquer le vernis. La finition obtenue n’est pas digne des plus grands artisans, mais toutefois j’apprécie le coté irrégulier de la couleur :)

Image
Texture de la couleur

Bilan :

Petit projet, rapide et simple à réaliser (même si la finition était un peu longue). La prochaine fois que je peindrais du medium, je prévoirais une technique appropriée pour limiter l’absorption de peinture et mieux contrôler la teinte obtenue. Mais ce sera pour une autre histoire :)

Image
Une fois installé
Avatar du membre
Elapse
Fan
Messages : 108
Enregistré le : lun. 29 mai 2017 19:33

Re: Mes réalisations ou l'art de devenir grand

Message par Elapse » ven. 20 juil. 2018 12:41

Réalisation : Étendoir à pinceaux
Septembre 2016

Image
Étendoir fermé

Contexte :
En vacances dans le sud-ouest de la France, par une caniculaire journée d’août où seul le rosée bien frais est un véritable ami, une idée saugrenue me vient en tête : où est-ce que je pose les pinceaux plein de colle (ou peinture) sans en mettre partout avant de les nettoyer, et sans qu’ils risquent de tomber par terre ? Et après, comment je peux les faire sécher simplement sans qu’ils gênent ?
Deux minutes après cette question existentielle (et surtout pratique dans un atelier de 3m² = chambre étudiant), je fais un petit croquis vite fait bien fait et prépare la réalisation dans ma tête, pour qu’une fois de retour à la maison ce soit vite fait bien fait.


Réalisation :
Pour ce qui est des matériaux, je récupère des chutes d’anciens projets (MDF 10mm et un reste de tringle en chêne massif). Ayant récemment investi dans une scie circulaire, j’en profite également pour tester la découpe à 45° pour éviter de laisser les chants du medium apparents, et surtout pour me faciliter une éventuelle finition par la suite.
Après quelques découpes et de la poussières partout (je n’ai pas d’aspirateur, balais mon ami), j’obtiens la première partie de l’étendoir, à savoir le socle. Les différentes pièces sont collées/vissées, n’ayant pas encore de réelle expérience avec la colle blanche et donc par peur que ça casse j’ajoute de la (trop) grosse vis.

Image
Première partie de l'étendoir : le socle

Une fois cette partie en place, j’attaque les deux montants en sapin ainsi que la traverse (tringle en chêne massif). Je réalise deux défonces approximatives dans les montants pour que la tringle puisse coulisser facilement, et une fois cela obtenu on arrive à ça :

Image
Socle avec les deux montants défoncés

Image
Tringle coulissant à travers les deux montants

Une fois arrivé à ce stade, le projet est quasiment terminé, il reste juste à fermer la boîte pour pouvoir ranger cet étendoir aisément lorsqu’il ne sert pas. Je m’essaye à mes premières queues droites et bon, c’était au moins un essai. Maintenant l’ensemble est complet et se range ou se sort très facilement (et en plus ce n’est pas très encombrant).

Image
Rangement des deux montants + crochets dans le socle

Image
Rangement de la tringle dans le socle

Image
le tout fermé :)


Bilan :
Ce petit projet, bien qu’un peu délirant sur son principe et sa réelle utilité m’a permis de découvrir les découpes angulaires avec la scie circulaire, et aussi appréhender la colle blanche avec le MDF, et l’utilité (ou pas) des vis sur ce genre de pièces. De plus, au niveau finition j’ai tartiné de brou de noix (sans ponçage, gloups) du coup ce n’est pas spécialement du tout beau au final mais comme ça risque de prendre des dégoulinures de peinture ou de colle ce n’est pas grave. Et petit bonus en plus, après quelques utilisations, j’ai arrangé le couvercle pour qu’il puisse servir de support à pinceaux lors des collages ou la peinture.

Image
Socle arrangé avec un petit bout de bois pour que le pinceau se positionne de biais au dessus de la surface de travail (et accessoirement tienne bloqué tout seul comme un grand)

Image
Fonctionnement de l'étendoir : aucun encombrement lors du séchage, et en plus l'eau de rinçage peut s'égoutter tranquillement par gravité
Avatar du membre
Elapse
Fan
Messages : 108
Enregistré le : lun. 29 mai 2017 19:33

Re: Mes réalisations ou l'art de devenir grand

Message par Elapse » mar. 21 août 2018 15:05

Réalisation : Étagère placage sapin
Octobre 2016

Image
Figure 1 - Étagère installée

Contexte :

Ma copine me demande une petite étagère/table de nuit qui doit prendre le moins de place possible (appartement étudiant à Paris …) et si possible s’intégrer dans l’esthétique de son lit IKEA. N’ayant pas vraiment d’idée de comment réaliser cela, mais étant aventureux, je me dis que ce sera un bon projet pour apprendre à utiliser ma nouvelle scie sur rail et également de découvrir le mélaminé comme nouveau matériau.

Réalisation :

N’ayant jusqu’à alors réalisé aucun projet de cette envergure et surtout devant s’adapter avec un enjeu esthétique à un mobilier existant, je trace un petit plan en prenant soigneusement les cotes (et bonne idée m’en a pris, c’est vraiment un guide royal de faire ça). Disposant de quelques chutes de mélaminés, je me dis que ce projet va être rapide et peu cher … Sauf qu’après quelques coupes à la scie circulaire, je me rends compte que d’une part ce matériau est affreux pour la poussière qu’il procure, mais aussi pour l’aspect final après la coupe : éclat de partout, le placage qui s’effrite, bref je constate que c’est pas beau du tout. Me prends alors l’idée de débiter des baguettes fines dans des planches de sapin pour réaliser un placage, plus dans l’optique de cacher la misère que d’obtenir un rendu propre.

Image
Figure 2 - Détail des baguettes en sapin plaquées et teintées au brou de noix + vernis

Une fois l’état de surface un peu corrigé, je peux continuer la construction et j’ajoute des trous (pour des taquets) à un « pas créatif » pour mettre des plateaux à l’étagère. A nouveau, je me dis que c’est l’occasion d’apprendre à me servir de la défonceuse, et c’est assez difficile d’être vraiment précis sans guide.

Image
Figure 3 - Disposition des trous

A nouveau, j’habille les chants des plateaux avec une languette en sapin, cette fois sans teinture pour apporter un peu de contraste esthétique à l’ensemble. Pour finir, j’ajoute deux « renforts » sur les côtés du meuble pour gagner en stabilité.

Image
Figure 4 - Renfort stabilisateur


Bilan :

Au final, je suis un peu déçu par le rendu esthétique et la texture de ce meuble. Par contre, je suis ravi d’avoir appris à travailler le mélaminé (depuis j’évite au possible cette chose), ainsi que réaliser un semblant de placage à la scie plongeante. De plus, cette étagère m’a permis de prendre un peu confiance dans le travail du bois, surtout avec des outils que jusque là je prenais pour dangereux (défonceuse par exemple).
Avatar du membre
Elapse
Fan
Messages : 108
Enregistré le : lun. 29 mai 2017 19:33

Re: Mes réalisations ou l'art de devenir grand

Message par Elapse » jeu. 30 août 2018 19:10

Réalisation : Dérouleur de sopalin
Octobre 2016




Contexte :
Ayant récemment fait l’acquisition d’une petite scie à chantourner, je décide, pour la tester de construire un dérouleur de sopalin me permettant d’arracher les feuilles d’une main facilement. Histoire de pousser le test de cette scie un peu plus, je profite de la trouvaille d’un bout de planche à découper pour réaliser un dérouleur à papier sulfurisé cette fois, bien pratique pour les collages.

Réalisation :

N’étant pas familier de ce genre de scie, je m’attaque un morceau de choix puisque je commence par découper du chêne. Eh bien malgré que la lame soit neuve, c’est une vrai suée avant d’en venir à bout de ce petit cercle … Pour autant, j’aime bien le rendu irrégulier de la découpe, qui donne un peu de cachet à cette pièce sensée être discrète au possible.

Image
Dérouleur de sopalin

Image
Détail de la structure

Image
Détail de la coupe irrégulière

La finition est « mon classique » de cette époque, à savoir 3 couches de brou de noix dilué à 50%, puis de couche de vernis pur.

Bilan :

Cette petite réalisation m’a permis de tester la scie à chantourner et les possibilités offertes, et ça me conforte également dans la nécessité de construire un vrai établi pour maintenir correctement les pièces lors de ce genre de découpe.

Image
Petit bonus : le dérouleur de papier sulfurisé
Avatar du membre
Elapse
Fan
Messages : 108
Enregistré le : lun. 29 mai 2017 19:33

Re: Mes réalisations ou l'art de devenir grand

Message par Elapse » sam. 8 sept. 2018 12:36

Réalisation : Rouleau de scotch
Novembre 2016

Image
Rouleau de scotch terminé

Contexte :
Suite des essais à la scie à chantourner avec cette fois un essai de réalisation d’un petit dévideur à scotch. Le plus complexe dans l’histoire était de trouver le système pour que le changement de rouleau soit simple, et que la structure en bois soit solide. Et petit bonus en prime, j’ai ajouté par la suite un petit bout de cuivre entaillé à l’avant pour découper le scotch (ce qui fonctionne moins que plus …).

Réalisation :
L’idée qui m’est venu pour pouvoir changer facilement le rouleau de scotch est de faire une partie amovible permettant d’accéder au dit rouleau. Pour ce faire, j’ai découpé deux formes à peu près identiques à la scie à chantourner, sur deux épaisseurs différentes : l’une correspondant à l’épaisseur du rouleau de scotch, l’autre aussi fine que possible correspondant en quelque sorte au couvercle. Pour que le rouleau tourne correctement j’ai ajouté un axe de rotation ; et également quelques encoches dans le « socle » pour que le remontage soit facile et que les deux pièces s’encastrent joliment.

Image
Socle du rouleau

Image
Cache du rouleau

Image
détail des encoches pour l'alignement des différentes pièces

Bilan :
Petite réalisation simple et sans prétention, qui m’a permis de pousser davantage les techniques d’utilisation de la scie à chantourner, et également de réfléchir à une solution simple pour obtenir deux parties amovibles entre elles.
Avatar du membre
Elapse
Fan
Messages : 108
Enregistré le : lun. 29 mai 2017 19:33

Re: Mes réalisations ou l'art de devenir grand

Message par Elapse » dim. 16 sept. 2018 20:09

Réalisation : Tabouret Sapin
Décembre 2016

Image
Figure 1 - Le petit tabouret

Contexte :
Ma copine me demande un petit tabouret pour peindre au chevalet par exemple : il s’agit d’une occasion en or pour continuer de réaliser des cercles à la défonceuse, histoire de bien prendre en main la machine. Un autre exercice de précision arrive avec la création de mortaise pour intégrer les pieds (des tasseaux en fait) au corps du tabouret.

Réalisation :
Histoire d’avoir une épaisseur de bois suffisante pour l’assise, je décide de découper deux cercles dans du sapin de 18mm que je colle ensuite l’un sur l’autre. Une fois l’épaisseur voulue obtenue, je réalise deux moulures décoratives sur le chant de ce disque.

Image
Figure 2 - Détail des moulures

Une fois l’assise correctement préparée, je réalise quatre mortaises pour intégrer les pieds du tabouret. N’ayant pas encore vraiment le coup de main pour réaliser des assemblages précis à la défonceuse, on peut voir un peu de jeu sur les découpes.

Image
Figure 3 - Détail du manque de précision des mortaises

Pour finir, un léger ponçage puis teinte au brou de noix et deux couches de vernis. En sus, je me donne le luxe d’ajouter les initiales de la propriétaire à la peinture.

Image
Figure 4 - Détail des initiales

Bilan :
Petit projet rapide, qui m’a permis de davantage apprendre à me servir de la défonceuse pour du travail de précision, et également du même coup apprendre à réaliser un petit tabouret très classique dans sa forme.
charpi
Fan
Messages : 106
Enregistré le : mar. 7 août 2018 09:07

Re: Mes réalisations ou l'art de devenir grand

Message par charpi » dim. 16 sept. 2018 21:28

Bonjour,
d'abord merci pour le partage de vos réalisations, vous prenez du temps ainsi qu'une certaine application c'est très appréciable. Néanmoins je remarque que vos réalisations sont encore peut être un peu hésitantes dans l'usinage et la finition, peut être que nous pouvons vous aider à améliorer cela?
Avatar du membre
Elapse
Fan
Messages : 108
Enregistré le : lun. 29 mai 2017 19:33

Re: Mes réalisations ou l'art de devenir grand

Message par Elapse » lun. 17 sept. 2018 20:48

Bonjour Charpi :)

Merci du retour, c'est gentil :)
Je comprends les remarques et les note dans un coin, mais il s'agit de réalisations datant d'il y a un peu moins de deux ans, et je débutais vraiment à l'époque :) - en plus je suis un peu têtu et j'ose rarement demander des conseils, j'aime plutôt découvrir par l'essai et la déconvenue c'est une question de mentalité sûrement :)

Trêves d'excuses peu valables, dans les prochaines semaines je devrais poster des réalisations davantage assurée, et aussi un peu plus "conséquentes"
Au plaisir smileyscie
Avatar du membre
Elapse
Fan
Messages : 108
Enregistré le : lun. 29 mai 2017 19:33

Re: Mes réalisations ou l'art de devenir grand

Message par Elapse » lun. 1 oct. 2018 20:18

Réalisation : Rack A Pinceaux
Décembre 2016

Image
Rack à pinceaux

Contexte :
Devant trouver les fameux cadeaux de Noel pour tous les proches et détestant faire les magasins, je décide autant que possible et pour la première année d’une longue série, d’offrir des réalisations en bois. Ma copine étant restauratrice d’œuvres d’art et possédant une belle panoplie de pinceaux (peut être 50 ?), je choisis de lui construire un petit rack à pinceaux, pour qu’elle puisse tous les avoir sous la main et rangés quand elle travaille.

Réalisation :
Ayant quelques chutes de lamellé-collé de bambou disponibles et des restes de tourillon en diamètre 25, je pars sur un design dans le style du « Parthénon », mais en modèle réduit. La découpe du bambou se passe relativement bien, et c’est au moment des moulures que je découvre le rapport cordial entre la défonceuse et ces panneaux agglomérés … Après quelques frayeurs et du rejet de-ci de-là j’arrête de moulurer comme je l’aurais aimé et le design serait un peu pauvre et rude à mon goût.

Image
Figure 1 - détail de la construction : seul le plateau du haut est mouluré

Image
Figure 2 - détail de l'assemblage

Les deux parties du rack sont assemblées grâce à des tourillons encastrés par des mortaises dans chacun des plateaux. Ces mortaises sont réalisées à la perceuse à main levée, en essayant de rester le plus droit possible (ce qui n’est pas évident évident avec une mèche à bois de diamètre 25 …). Au final l’ensemble n’est pas trop croche.
Pour ranger les pinceaux, j’opte pour un système simple sur le même principe que la table MFT : un réseau de trous de différents diamètres correspondant aux différentes tailles des hampes des pinceaux. C’est encore une fois réalisé à la perceuse à main levée, et j’aurais aimé connaître les butées de profondeur, ce qui m’aurait évité de passer quelques fois à travers de tout le monde …

Image
Figure 3 - détail des bouchages des trous de perçage et de la signature de la restauratrice

Bilan :
Il s’agit d’une de mes premières réalisations que j’ai particulièrement appréciée, autant d’un point de vue technique pour la diversité des outils et techniques utilisés, que pour le résultat final ; même si j’aurais aimé pouvoir moulurer davantage. De plus, pour garder la surprise, j’ai percé à des diamètres qui me semblaient suffisant pour l’ensemble des pinceaux et finalement il faudrait presque en réaliser un second pour les grandes tailles, et même un troisième pour les spalters. Quoique c’est bientôt Noel smileyscie

Image
Avatar du membre
Elapse
Fan
Messages : 108
Enregistré le : lun. 29 mai 2017 19:33

Re: Mes réalisations ou l'art de devenir grand

Message par Elapse » mar. 23 oct. 2018 20:56

Réalisation : Lampe D'Appoint
Février 2017

Image
Lampe d'appoint en position verticale

Contexte :
J’ai régulièrement à faire des travaux de soudures électroniques, et pour l’occasion un peu de coutures puisque j’avais l’ensemble des boutons d’un manteau à changer. L’éclairage étant très approximatif à la maison (plutôt cramé qu’autre chose), j’opte pour la construction d’une petite lampe d’appoint modulable selon deux positions pour éclairer soit par-dessus, soit en lumière rasante.
De plus, j’ai reçu pour Noel 2016 un petit ciseau à bois de 6mm. Comme je n’ai jamais utilisé ce genre d’outils, je décide réaliser l’ensemble des assemblages uniquement au ciseau, et pour corser le tout, en cachant au maximum le bois de bout (sans coupe à 45° bien sûr). Le bois utilisé est une chute de lamellé-collé de bambou et un bout de chêne.


Réalisation :
fois les différents morceaux débités et le plan sommaire dressé, j’attaque les assemblages sous forme de fausse languette taillée dans l’épaisseur au ciseau à bois, pour que les différentes pièces s’encastrent bien en ayant un minimum de bois de bout apparent.

Image
Figure 1 - détail du bois de bout apparent (à droite et à gauche)

Image
Figure 2 - détail des assemblages et de la mortaise pour la lampe

Pour positionner correctement la lampe, je récupère une chute de tringle à rideau en chêne que je choisis d’encastrer à la défonceuse dans la structure.

Image
Figure 3 - détail des mortaises latérales

Pour finir, le dessous de la lampe est taillé de façon à ce qu’il soit escamotable si une soudure vient à lâcher dans le temps, et sinon il tient grâce à son ajustement.

Image
Figure 4 - dessous de la lampe

Image
Figure 5 - détail du câblage

Pour finir, un assemblage qui m’a donné du fil à retordre, n’ayant à l’époque pas de fausse équerre. J’y ai passé (de mémoire) deux bonnes heures à le tracer et à visualiser l’emboîtement des différentes pièces pour que les contraintes de réalisations (bois de bout masqué au mieux) soient au maximum respectées.

Image
Figure 6 - détail de la taille du bloc de chêne


Bilan :

Au final une réalisation qui m’a bien donné du plaisir, malgré la longueur de la taille des assemblages uniquement avec un ciseau à bois de 6mm. Je suis content du résultat final même si au niveau finition ce n’est pas encore tout à fait cela, par manque de ponçage et une « demi maitrise » de l’application du brou de noix et du vernis.

Image
Figure 7 - lampe dans la position horizontale
Répondre