Réstauration d'un Dulcimer à marteaux

Exposez vos œuvres

Modérateurs : einnacl, pilpoil

Avatar du membre
éricM
Accro
Messages : 3100
Enregistré le : sam. 21 juil. 2012 15:05
Localisation : ain

Réstauration d'un Dulcimer à marteaux

Message par éricM » sam. 11 janv. 2020 10:17

Bonjour Nicolas,
ça fait un bail.
Je te souhaite santé et bonheur pour toi et ta famille.

Santé et bonheur pour vous toutes et tous.
- - -

Je reviens avec un projet de restauration d'un dulcimer à marteaux 12/11 :

Un trapèze de
920mm (grande largeur), 440mm (petite largeur), coté 460mm (coté),
65mm (épaisseur)

avec 23 cordes doublées (qui font un aller-retour) et pas loin d'une tonne
de tension.

Image

Image

~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~
Ancêtre du piano :
tympanon dans les pays Europe de l'est ou, cymbalum, dulcimer à marteaux ;
dulce melos en latin au Moyen Âge ou doulcemelle, doucemère, doucemelle,
doulz de mer
hammered dulcimer au 15ème siècle en Angleterre ;
hackbrett ou cithare sur table dans les pays germaniques ;
santur santour santoor en Iran ;
yaukin au Japon
etc.
À ne pas confondre avec le psaltérion qui est à corde frottée avec archer ou
le dulcimer des Appalaches.
- - -

Selon le luthier qui me donne des conseils, il y a 2 type de fabrications de dulcimer.

La façon des coincoin$-sauveurs-du-monde-libre et la façon des anglais :

- Les Anglais placent les renforts de caisse de résonance parallèlement aux cordes et
perpendiculairement aux chevalets.

- Les Coincoin$ placent les renforts perpendiculairement aux cordes sous les chevalets.

Mon dulcimer vient un Pakistan, il est un mixte des deux :
• renforts parallèlement aux cordes et perpendiculairement aux chevalets
• avec 2 barres rondes en laiton perpendiculairement aux cordes sous les chevalets
- - -

Il m'a conseillé de monter les nouvelles traverses de parement et les traverses renforts
en faisant un emboitement simple angulaire.

~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~


Pour mieux comprendre la structure verticale d'un dulcimer.

De bas Z'en haut :

• le fond (CP de 10mm d'épaisseur) ;
• le carde : traverses parements, renforts, montants G-D (pièces bois exotique section 20mm de large x 45mm hauteur) ;
• les 2 barres reposant sur les renforts (laiton Ø 6mm) ;
• la table d'harmonie reposant sur les 2 barres en laiton (épicéa 7mm d'épaisseur) ;
• les 2 chevalets en bois dur exotique reposant sur la table d'harmonie (section 12mm de large x 29mm de hauteur) ;
• les 2 barres enchâssée dans les chevalets (laiton Ø 3mm) ;
• les cordes reposant sur les 2 tiges en laiton.

Image
Modifié en dernier par éricM le sam. 11 janv. 2020 12:11, modifié 15 fois.
Seuls les poissons morts nagent avec le courant.
Les moutons crevés aussi.
Avatar du membre
éricM
Accro
Messages : 3100
Enregistré le : sam. 21 juil. 2012 15:05
Localisation : ain

Re: Réstauration d'un Dulcimer à marteaux

Message par éricM » sam. 11 janv. 2020 10:26

La table d’harmonie en épicéa de 7mm d'épaisseur :

Extérieur avant :
Image
À nettoyer.

Ponçée :
Image
Encore les traces des adhésifs.
GrRrrrr...

Intérieur avec renfors de table :
Image
Modifié en dernier par éricM le sam. 11 janv. 2020 10:39, modifié 1 fois.
Seuls les poissons morts nagent avec le courant.
Les moutons crevés aussi.
Avatar du membre
éricM
Accro
Messages : 3100
Enregistré le : sam. 21 juil. 2012 15:05
Localisation : ain

Re: Réstauration d'un Dulcimer à marteaux

Message par éricM » sam. 11 janv. 2020 10:29

La caisse de résonance ouverte et les pièces décollées :

Image


Calage des renforts : erreur de mesure, pièce coupées trop courtes?

Image

Image
Modifié en dernier par éricM le sam. 11 janv. 2020 12:12, modifié 2 fois.
Seuls les poissons morts nagent avec le courant.
Les moutons crevés aussi.
Avatar du membre
éricM
Accro
Messages : 3100
Enregistré le : sam. 21 juil. 2012 15:05
Localisation : ain

Re: Réstauration d'un Dulcimer à marteaux

Message par éricM » sam. 11 janv. 2020 10:36

Le fond de caisse de résonance


Le fond de la caisse de résonance s'est cintrée parce que la table d'harmonie
de 7mm était trop fine et mal collée pour contrebalancer le fond de 10mm
en CP. De plus les montants, traverses et renforts étaient mal collés.
Il était cloué sur les montants (tendeurs des cordes) et sur les 2 traverses de
parements.

Avec une tension de 1 tonne il s'est cintré.
>>> Bon pour le feu.
Modifié en dernier par éricM le sam. 11 janv. 2020 11:19, modifié 3 fois.
Seuls les poissons morts nagent avec le courant.
Les moutons crevés aussi.
Avatar du membre
jagolin
Accro
Messages : 3225
Enregistré le : mar. 26 nov. 2013 00:29
Localisation : 94210 La Varenne St Hilaire

Re: Réstauration d'un Dulcimer à marteaux

Message par jagolin » sam. 11 janv. 2020 11:19

Je ne peux pas t'aider, mais je vais suivre ton épopée avec la plus grande attention. smileyscie
Avatar du membre
éricM
Accro
Messages : 3100
Enregistré le : sam. 21 juil. 2012 15:05
Localisation : ain

Re: Réstauration d'un Dulcimer à marteaux

Message par éricM » sam. 11 janv. 2020 11:21

Merci Jagolin.
;)

D'où mes premières interrogations :


Table d'harmonie

Quand j'en ai parlé avec ce luthier, il m'a dit que l'épicéa c'est bon pour les table
d'harmonie de guitare, de violon, dulcimer des Appalaches et autres instruments
qui n'ont pas à résister à une grande tension de cordes.

Un dulcimer, je le répète, c'est environ 1 tonne de tension au niveau des cordes.

Il m'a aussi conseillé de la faire plus épaisse.
7mm c'est pas suffisant pour contre balancer la tension des 23 doubles cordes.

En bois dur, en érable par exemple.

Je pense qu'il y a de nombreuses essences d'érables en France et dans le monde.
Est-ce que de l'érable sycomore irait?

Quelle épaisseur?
Je pensais égale à l'épaisseur du fond donc : 10mm

(J'aimerai éviter le CP bouleau que ce luthier utilise.
Trouver du CP bouleau de qualité AA c'est pas évident sauf descendre exprès à Paris!)
- - -


La caisse de résonance : le cadre et le fond

Le cadre.
Pourquoi ces cales?
Pièces coupées trop courtes?
Moyen d'ajuster l'assemblage?
Je ne pense pas car ce sont des cales symétrique pas des coins!
- - - - - - - - - - -

Le fond était cloué sur le cadre.
Je ne suis pas trop clous.

Je pencherai pour cheviller et coller le fond au cadre de la caisse de résonance.
3 ou 4 chevilles sur chaque montants.

Puis coller à la Titebond.
- - - - - - - - - - -

Ne pas oublier lesnœuds d'harmonie

Points hauts sur les traverses de renforts où s'appuie la table d'harmonie.
Soit usinés sur les traverses de renforts soit petites pièces rajoutées et collées
sur ces traverses de renforts.
Comme sur mon dulcimer ce sont 2 barres en laiton pleines.

Nous verrons les nœuds d'harmonie plus tard.
C'est un sujet que je ne maîtrise pas totalement.
Si l'un de vous maîtrise ce sujet, il est le bienvenu.

- - - -

Méthode de travail :

Faire le cadre.

Faire le fond.

Assemble coller la la caisse de résonance :
cheviller, coller le cadre sur le fond.

Réaliser la table d'harmonie.

Coller la table d'harmonie à la caisse de résonance.


>>> Vos avis?

Nicolas, au secours…
Seuls les poissons morts nagent avec le courant.
Les moutons crevés aussi.
Avatar du membre
Eataine
Accro
Messages : 3751
Enregistré le : dim. 29 avr. 2012 23:12
Localisation : non peut-être?

Re: Réstauration d'un Dulcimer à marteaux

Message par Eataine » sam. 11 janv. 2020 12:54

Juste une bête question: tes calages de renforts ajoutés, est-ce qu'ils ne seraient pas légèrement trapézoïdaux, our rentrer en force entre les renforts et supports de cordes?

Joli boulot en perspective, en tout cas...
Avatar du membre
éricM
Accro
Messages : 3100
Enregistré le : sam. 21 juil. 2012 15:05
Localisation : ain

Re: Réstauration d'un Dulcimer à marteaux

Message par éricM » sam. 11 janv. 2020 13:04

Salut Eataine.
Merci.

Cales légèrement trapézoïdales…
Ce n'est pas flagrant!!!

C'est ce que je voulais dire par
éricM a écrit :
sam. 11 janv. 2020 11:21
des cales symétrique pas des coins
Image

Image

Je pense plutôt à des chutes de sciage brute non corroyées calés "à la va vite".
Et non à des cales de bois "trapézoïdales" et rabotées comme celle dont on se
sert en encadrement par exemple.
Seuls les poissons morts nagent avec le courant.
Les moutons crevés aussi.
Avatar du membre
éricM
Accro
Messages : 3100
Enregistré le : sam. 21 juil. 2012 15:05
Localisation : ain

Re: Réstauration d'un Dulcimer à marteaux

Message par éricM » sam. 11 janv. 2020 17:13

Je pense que pour se simplifier la vie, la personne qui construit ce dulcimer
à fait ça à la louche et s'est servi de cales pour corriger les angles car le
montant gauche est incliné à 60° et le droit à 52,5°.

Ce qui en fait de cet instrument un trapèze irrégulier.
Seuls les poissons morts nagent avec le courant.
Les moutons crevés aussi.
Avatar du membre
Régine
Accro
Messages : 2439
Enregistré le : sam. 22 mars 2014 19:01
Localisation : Bandol (83)

Re: Réstauration d'un Dulcimer à marteaux

Message par Régine » sam. 11 janv. 2020 17:44

J'ai découvert quelque chose ! Merci. :-)
La vie est belle alors, carpe diem !
lamouette
Accro
Messages : 6296
Enregistré le : lun. 17 oct. 2016 18:24

Re: Réstauration d'un Dulcimer à marteaux

Message par lamouette » sam. 11 janv. 2020 19:58

éricM a écrit :
sam. 11 janv. 2020 13:04
Salut Eataine.
Merci.

Cales légèrement trapézoïdales…
Ce n'est pas flagrant!!!

C'est ce que je voulais dire par
éricM a écrit :
sam. 11 janv. 2020 11:21
des cales symétrique pas des coins
Image

Image

Je pense plutôt à des chutes de sciage brute non corroyées calés "à la va vite".
Et non à des cales de bois "trapézoïdales" et rabotées comme celle dont on se
sert en encadrement par exemple.
bonsoir
En lutherie il faut éviter de croire et respecter l'experience, la différence peut donner un instrument qui sonne contre un instrument au son banal. Dans le doute...
Puis autant garder les vieux bois qui sonneront bien mieux, non seulement ils ont séché mais considérablement durci et transmettent mieux.. Il faut y aller mollo avec les renforts, faire léger , juste ce qu'il faut. J'ai un doute pour la table épaisse , mieux en aigu, moins bien dans les graves, moins de corps dans le son.
Ce sont peut être des cales qui servent à transmettre les vibrations et pas à servir de renfort , il faut y penser.
En fait il n'y a peut être qu'à le recoller, je te conseille la colle d'os/nerf, c'est vraiment la meilleure pour la sonorité bien que les luthiers commencent à céder à la facilité en utilisant de la Titebond , mais j'ai fait des essais , ça transmet beaucoup moins bien les vibrations et moins proprement.
Un instrument en CP, non, là c'est anti musical , surtout la table d'harmonie , l'épicéa, le cèdre, voir des fruitiers de chez nous , mais pas du CP, le son sera très pauvre.
Avatar du membre
éricM
Accro
Messages : 3100
Enregistré le : sam. 21 juil. 2012 15:05
Localisation : ain

Re: Réstauration d'un Dulcimer à marteaux

Message par éricM » dim. 12 janv. 2020 09:55

Merci lamouette

Je ne crois en rien question lutherie. Je suis menuisier ameublement.
Je sais que l'expérience est très importantes, les savoirs-faire des anciens.

Au moment de me remettre à travailler sur ce dulcimer, tes propos sont à l’opposés
des conseils du luthier (qui réalise des dulcimer et en vend) que je cite.

Il me conseille de,

- remplacer cette table d'harmonie en épicéa de 7mm d'épaisseur
par une nouvelle table d'harmonie en érable de 10mm d'épaisseur ;

- la colle Titebond,
me déconseillant les colles naturelles os, peau de lapin, nerf plus difficile à utiliser,
à mettre en place ;

- remplacer les 4 traverses renforts de 20mm d'épaisseur sur 40mm de hauteur
par 2 renforts plus épais : 25, 30mm d'épaisseur sur 40mm de hauteur.
- - -


Pour le CP, la table d'harmonie d'origine était en CP et à été remplacé par un luthier
par une en épicéa de 7mm.

C'est pour ça que je veux aussi remplacer le fond en CP par de l'érable d'ici. J'ai aussi
du merisier de chez moi
Seuls les poissons morts nagent avec le courant.
Les moutons crevés aussi.
Avatar du membre
éricM
Accro
Messages : 3100
Enregistré le : sam. 21 juil. 2012 15:05
Localisation : ain

Re: Réstauration d'un Dulcimer à marteaux

Message par éricM » lun. 13 janv. 2020 15:27

Je fais quoi avec ces avis contraires?
Seuls les poissons morts nagent avec le courant.
Les moutons crevés aussi.
Avatar du membre
éricM
Accro
Messages : 3100
Enregistré le : sam. 21 juil. 2012 15:05
Localisation : ain

Re: Réstauration d'un Dulcimer à marteaux

Message par éricM » mar. 14 janv. 2020 15:17

Bon.
J'ai décidé de suivre les conseils d'un luthier de l'Union Nationale de
la Facture Instrumentale qui réalise et commercialise des dulcimers
en France.
Seuls les poissons morts nagent avec le courant.
Les moutons crevés aussi.
lamouette
Accro
Messages : 6296
Enregistré le : lun. 17 oct. 2016 18:24

Re: Réstauration d'un Dulcimer à marteaux

Message par lamouette » mar. 14 janv. 2020 21:24

un luthier qui préfère la Titebond à la colle d'os n'est pas un luthier, un luthier de grande surface à la rigueur ....
Je connais des vrais luthiers , j'ai pratiqué un peu , j'ai même fait des tests de sonorité sur les colles , la Titebond conduit relativement bien mais dénature la sonorité alors que la colle d'os reproduit fidèlement le son d'une corde ou de tout autre organe vibrant.
Avatar du membre
diomedea
Accro
Messages : 3854
Enregistré le : jeu. 16 avr. 2015 12:45

Re: Réstauration d'un Dulcimer à marteaux

Message par diomedea » mer. 15 janv. 2020 08:06

Bonjour,
Je fréquente également quelques luthiers, et ils utilisent la Titebond aliphatique Original Wood Glue au moins pour ceux qui fabriquent des guitares (sèches ou électriques).
Par contre pour les instruments anciens comme les violes de gambes, seules les colles animales restent utilisées.
Personnellement j'utilise un mélange de 3/4 colle d'os et de 1/4 colle de nerf, la seconde apportant de la souplesse au collage, le rendant moins cassant.
Le mélange est chauffé à 60°au bain marie et doit être préparé environ 24h à l'avance. Je la conserve au congélateur.
Dans tout les cas, c'est la colle vinylique qu'il faut éviter, elle a des caractéristiques qui ne conviennent pas aux collages des instruments de musiques, en plus d'une d'une texture très différente, c'est une colle plus résistante qui rends les démontages impossibles sans gros dégâts...
Il y a trois sortes de gens: Les vivants, les morts et les marins...
lamouette
Accro
Messages : 6296
Enregistré le : lun. 17 oct. 2016 18:24

Re: Réstauration d'un Dulcimer à marteaux

Message par lamouette » sam. 18 janv. 2020 08:42

je plussoie, moi aussi je fréquente quelques luthiers et j'ai un peu pratiqué, modestement.
J'ai fait des tests de conduction sonore , la vinylique non seulement se démonte très mal en cas de réparation mais en plus elle est dans les pire au niveau conduction , donc à ne pas utiliser pour le collage des tables , barrages et tout ce qui influe sur la sonorité de l'instrument.
Michel67
Découvre le forum
Messages : 7
Enregistré le : sam. 7 déc. 2019 14:57

Re: Réstauration d'un Dulcimer à marteaux

Message par Michel67 » sam. 18 janv. 2020 11:55

Bonjour à tous
Ayant jouer moi même du cymbalom et pour en avoir restauré un chez mon copain facteur du dit instrument à Budapest et plusieurs autres chez moi j'espère pouvoir t'être utile.
Rien qu'à la première vue de ton instrument je te suggère de ne garder que les pièces saines, table de résonance ,sillets, chevalets et de refaire tout le reste avec beaucoup de précision. Peut être mème en revoir la conception.
Evite les bois exotique sauf peut être pour le cadre mais un bois de hêtre bien choisie fera parfaitement l'affaire et c'est un bois local autan rester dans l'authentique. Il faut être extrêmement rigoureux lors de l'exécution ( tracé/usinage) du cadre trapezoïdal pour sa solidité car cela sera important par la suite lorsque tu positionnera les cordes, assemblages très précis, planéité parfaite.
En Hongrie patrie du cymbalom "de concert" ou "moderne" on distingue deux type de cymbalom le Schunda à rosace et le Bohàk avec éclisses sur les côtés qui est le plus répandu. En aucun cas la table d'harmonie n'est fixé ou collé et encore moins cloué sur le cadre c'est la tension des cordes sur les chevalets qui immobilise la table d'harmonie.
Pression sur un cymbalom Bohàk : 15 tonnes au bas mot selon le modèle!
La table d'harmonie sur un cymbalom est en Douglas ! et oui...et d'environ ép. 12mm de mémoire et la surface est énorme comparé à ton Dulcimer . La table de résonance comme son nom l'indique est là pour vibrer sur la plus grande surface possible et avec le moins d'entraves possible (Âmes)c'est pour cette raison que la disposition des "poutres" avec une tringle métallique soutenant le chevalet m'étonne et pour ce qui est des cales sur les côtés, sans commentaires. Pour ce que j'ai pu voir sur de nombreux cymbalom des renforts en fonte pour les grands ou même en bois dur sont placé de part en part clés/ point d'accroche des cordes, mais à mon avis cela n'est même pas nécessaire sur ton modèle les petits cymbalom portatif Roumain (table épicéa,fond en CP)montés avec bien plus de cordes n'en possède pas par contre les assemblages du cadre sont soignés et le cadre légèrement en arc sur la largeur et ça ne bouge pas. Colle d'os ou de nerfs pour la lutherie traditionnel toujours ! ...L'emploi de la colle vinylique pour l'assemblage du cadre ne devrait pas influer sur l'acoustique en général du moins c'est de cette manière la que sont collés les cymbalom en Hongrie le cadre seul et le fond son collé puisque tout le reste est "flottant" ou amovible. On pourrait parler aussi de la fabrication des supports pour les clés d'accordements, (désolé je connait ce langage technique en Hongrois mais ai des lacunes pour ces termes en Français je prendrai mon dico la prochaine fois)
Des recommandations et retour d'expérience j'en aurais beaucoup, des plans ,des photos aussi,(stocké quelques part) et je pourrais continuer comme ça longtemps.
Tout dépend de ce que tu veut en faire, si tu est musicien comme moi et que tu cherche le bon et la belle vibration naturel,tu penchera toujours pour la qualité acoustique de ton instrument et tu cherchera la perfection au moins sonore dans sa réalisation.
Si c'est pour suspendre au mur ou tapoter dessus de temps en temps,inutile de te donner trop de peine. Tu peut aussi y insérer un micro et brancher le tout sur un ampli et le problème est résolu, mais ça c'est un autre monde...
N'hésite pas si tu a des questions.
Avatar du membre
éricM
Accro
Messages : 3100
Enregistré le : sam. 21 juil. 2012 15:05
Localisation : ain

Re: Réstauration d'un Dulcimer à marteaux

Message par éricM » sam. 18 janv. 2020 23:01

Puisque les colles synthétiques empêchent de bien résonner.
Est-ce qu'il existe des instruments non collés, juste assemblés et chevillés???

Je me demandais pourquoi ne pas assembler un dulcimer sans colle.
Uniquement avec des emboitements chevillés entre montants et traverses renforts,
comme sur votre photo : renforts incrustés.

Chevillé verticalement les montants + traverses + renforts au fond.
Chevillé horizontalement les montants au traverses + renforts
La table d'harmonie chevillée au quatre angles sur les traverses (ou montants si il y a la place.
Seuls les poissons morts nagent avec le courant.
Les moutons crevés aussi.
Avatar du membre
diomedea
Accro
Messages : 3854
Enregistré le : jeu. 16 avr. 2015 12:45

Re: Réstauration d'un Dulcimer à marteaux

Message par diomedea » dim. 19 janv. 2020 07:40

Bonjour,
Avant de l'utiliser pour la première fois, je me faisais tout un monde des colles animales... à tord !
Je prends la mienne là: https://www.mon-droguiste.com/colle-d-o ... 031DSN.cfm
Il te suffit de suive les instructions et ça ce fait tout seul!
Personnellement j'ai investi dans un pot spécial avec thermostat, mais un simple pot de yaourt en verre et une casserole peuvent faire l'affaire!
Image

Ici la colle commence à fondre.
Image

pour la dilution, tu peux regarder cette vidéo (vers 2min)
Il y a trois sortes de gens: Les vivants, les morts et les marins...
Répondre