Enquête métier

Pour rencontrer les membres du forum "en vrai": visite d'atelier, réunions entre copains etc.

Modérateurs : pilpoil, copain des copeaux

Répondre
Yack
Découvre le forum
Messages : 5
Enregistré le : dim. 8 mars 2020 17:43

Enquête métier

Message par Yack » mar. 10 mars 2020 08:39

Bonjours à tous,
J'espère que cette section sera plus appropriée que celle de présentation pour solliciter votre aide dans mon projet de reconversion. En effet après 17 ans d'activité dans les biotechnologies, je voudrais changer de voie et me former au métier d'ébéniste
Je vous serais reconnaissant de prendre un peu de temps pour répondre à ces quelques questions pour m'aider à connaître plus concrètement votre métier.

- Quel est votre statut dans l'entreprise (salarié/entrepreneur)?
- Quelle est votre formation?
- Quelles sont vos activités quotidiennes majeures et secondaires?
- Quelles compétences jugez-vous essentielles pour exercer votre métier?
- Comment décririez-vous votre environnement/conditions de travail?
- Quels sont vos horaires?
- Votre vie personnelle est-elle impactée par votre vie professionnelle?
- Quelles contraintes pouvez-vous identifier dans votre travail?
- Quel était votre salaire en début de carrière? Comment a-t-il évolué?
- Comment se porte votre entreprise? Que pensez-vous de la santé du secteur?
Et surtout:
- Quelle est votre source principale de satisfaction?

Je ne connais pas encore bien le fonctionnement du forum mais je suppose qu'il doit vous être possible de répondre en privée.
Le mieux serait encore d'en discuter de vive voix, alors si il y a parmi vous des ébénistes en région parisienne qui seraient prêt à me rencontrer...
Bref je suis preneur de tout conseil et de tout contact que vous auriez à partager et je vous en remercie d'avance.

Yannick
Avatar du membre
CdeC
Accro
Messages : 3775
Enregistré le : mar. 26 août 2014 14:20

Re: Enquête métier

Message par CdeC » mar. 10 mars 2020 09:46

Salut. Il y a plus d'amateurs que de pros ici.

Je peux te dire que je connais plusieurs installateurs de cuisine sur Bordeaux, ils sont DE-BOR-DES et font les prix qu'ils veulent.

Pareil sur la maison ossature bois, mais il faut investir davantage en matos, et être sûr de ne pas se casser le dos.

Le meilleur plan en centre-ville comme certains font: les petits travaux avec le matos qui tient sur un vélo cargo. Pas de frais de véhicule, de stationnement. Un marché énorme de petits taffs au prix que tu veux, là où les artisans ne sont pas, ne serait-ce que par les difficultés croissantes de stationnement du fourgon (parce que les artisans se sont faits aussi éjectés en périphérie). C'est certainement valable aussi sur Paris.
Avatar du membre
Shengouille
Accro
Messages : 466
Enregistré le : lun. 28 sept. 2015 12:43
Localisation : La Nouaye (35)

Re: Enquête métier

Message par Shengouille » mar. 10 mars 2020 10:27

Yack a écrit :
mar. 10 mars 2020 08:39
En effet après 17 ans d'activité dans les biotechnologies, je voudrais changer de voie et me former au métier d'ébéniste
Je vous serais reconnaissant de prendre un peu de temps pour répondre à ces quelques questions pour m'aider à connaître plus concrètement votre métier.
Bienvenue au club, je me suis installé il y a peu après 20 ans de tertiaire !

- Quel est votre statut dans l'entreprise ? Auto-entrepreneur, plus envie d'avoir un patron !
- Quelle est votre formation? Autodidacte, puis CAP Menuisier Fabriquant de Meubles et Agencement en candidat libre.
- Quelles sont vos activités quotidiennes majeures et secondaires? 60% fabrication, 40% pose en sous-traitance
- Quelles compétences jugez-vous essentielles pour exercer votre métier? 50% commercial, 50% passion, et re-50% commercial par dessus ! Sans sensibilité "client", pas de contrat, et pas de contrat, pas de revenu. Il faut aussi être passionné pour maintenir une exigence niveau qualité.
- Comment décririez-vous votre environnement/conditions de travail? A l'atelier, mes conditions de travail sont bien éloignées de ce que je connaissais dans les bureaux en open-space: j'ai 2m de plafond dans un sous-sol poussiéreux et mal éclairé, mais je kiffe. Chez les clients quand je pose, les conditions sont variables, c'est toujours différent.
- Quels sont vos horaires? 8h-18h du lundi au samedi quand tout va bien, parfois ça déborde...
- Votre vie personnelle est-elle impactée par votre vie professionnelle? Oui, depuis mon installation, nous avons renoncé à nos week-ends, mais c'est provisoire (promis...)
- Quelles contraintes pouvez-vous identifier dans votre travail? Avant tout, c'est un métier physique, il faut prendre soin de son dos et toujours porter ses EPI, les phalanges, ça repousse pas, les yeux et les poumons non plus. Ensuite, c'est stressant, il faut tenir ses engagements de délai et surmonter tout ce qui fait que sur le chantier, rien ne se déroule comme sur le plan...
- Quel était votre salaire en début de carrière? Comment a-t-il évolué? Je suis en début d'activité, je ne peux pas encore tirer de bilan sur ce point, mais pour le moment ça suffit à payer les factures !
- Comment se porte votre entreprise? Que pensez-vous de la santé du secteur? Je n'ai pas encore fait de pub ni de référencement de mon site internet (www.skolpenn.fr Mouhahaha voilà, j'ai fait ma pub !), et mon carnet de commandes est rempli jusqu'à la fin de l'année. Pour moi, si tu bosses bien, que tes tarifs sont raisonnables, et que tu traites pas les clients comme de la merde, tu auras du boulot. A vrai dire, je pensais quand j'ai créé l'entreprise, galérer pendant 6 mois à ne travailler que pour des connaissances. En pratique, 80% de mes clients étaient de parfaits inconnus la première année. Pour la sous-traitance, je n'ai même pas été frapper à la porte des cuisinistes et autres agenceurs du coin. Il m'en reste donc sous le coude en cas de "creux" dans l'activité.
Et surtout:
- Quelle est votre source principale de satisfaction? D'abord, le plaisir de créer des choses avec mes mains et que ça me permette de faire vivre ma famille. Ensuite, l'étincelle dans l’œil de certains clients quand ils découvrent leur bibliothèque/cuisine/meuble/dressing (rayer la mention inutile) sur mesure, installée chez eux.

Enfin, je rejoins ce qui a été dit sur le stationnement en ville et le créneau (!) à prendre pour les artisans à vélo et je t'invite à découvrir Rangetonplacard sur Instagram :)

Bon courage dans tes démarches !

Thibault.
Yack
Découvre le forum
Messages : 5
Enregistré le : dim. 8 mars 2020 17:43

Re: Enquête métier

Message par Yack » mer. 11 mars 2020 08:14

Merci pour vos conseils et merci Thibault pour tes réponses.
Dans l'idéal je me vois bien monter mon atelier mais après un CAP en un an je ne suis pas sûr que je serai prêt à me lancer. Je commencerai surement pas un poste en tant que salarié. Du coup cela m'intéresserait d'avoir le témoignage de salariés s'il y en a sur le forum.
Yannick
Wilder
Accro
Messages : 980
Enregistré le : jeu. 23 janv. 2014 06:08

Re: Enquête métier

Message par Wilder » mer. 11 mars 2020 18:48

Salut Yannick!
Je pense qu'on doit être pas mal à avoir voulu et/ou concrétiser un changement de cap sur ce forum.

Perso, j'ai bossé comme éduc spé pendant plus de 15 ans. Formation effectuée avec un centre AFPA en Vendée...donc titulaire d'un titre pro de menuisier bois et dérivés depuis 2 ans maintenant. Ouais je me la raconte!!! :mrgreen:

Ai commencé par de l'interim. A ce jour je bosse pour une boite genre pme qui fabrique des mobile home.
Suis en atelier sur les machines (4 faces essentiellement), c'est physique, très physique! Pour preuve, je finis un arrêt maladie pour m'être à nouveau flingué le dos. J'envisage de changer de taf! Pas envie de devenir addict aux médocs! Sinon...malgré tout je kiffe mon boulot comme jamais!
Yack
Découvre le forum
Messages : 5
Enregistré le : dim. 8 mars 2020 17:43

Re: Enquête métier

Message par Yack » ven. 13 mars 2020 12:41

Merci Wilder!
Bon rétablissement.
Avatar du membre
CdeC
Accro
Messages : 3775
Enregistré le : mar. 26 août 2014 14:20

Re: Enquête métier

Message par CdeC » ven. 13 mars 2020 22:21

Té!!! Encore vu hier soir un maçon indépendant, 30 ans.

- Y a du taff?

- Gavé (comme ils disent les gens d'ici). Mais j'ai arrêté de travailler pour les autres, ça rapporte rien. Je travaille pour moi.

C'est à dire que le gars achète un terrain ou une maison à rénover, la monte, la vend ou la loue, et ainsi de suite.

Ce n'est pas le premier artisan que je vois qui gagne plus de sous à faire ainsi, tout en se constituant un patrimoine pour ses vieux jours.

Des secteurs ruraux entiers autour de Bordeaux n'ont plus de maçons, électriciens, plombiers. Les gars sont là, mais s'entraident dans leurs projets respectifs.

Je ne sais pas quelle est l'ampleur du phénomène, mais à réfléchir.
Répondre