Resistance cisaillement lamello

Discussions générales sur la menuiserie

Modérateurs : macbast, ours_en_pluche

philippe G
Accro
Messages : 1014
Inscription : 19 sept. 2015, 15:00

Re: Resistance cisaillement lamello

Message par philippe G »

Pas que la section , la longueur aussi .
Hum, la longueur de quoi ? car la section c'est déjà le produit de largeur x longueur pour un rectangle
hesus
Accro
Messages : 2874
Inscription : 19 août 2012, 19:38

Re: Resistance cisaillement lamello

Message par hesus »

Les calculs de section sont bons.

Aucun doute qu'au cisaillement la lamelle encaisse plus qu'un tourillon.

C'est du coté tablette qu'il faut voir la fragilité, elle cassera bien avant les tourillons ou lamelles et là aussi l'avantage est à la lamelle. Elle permet de garder plus d'épaisseur de tablette et moins de concentration de contrainte avec une surface d'appui plus grande que les trous des tourillons.
Flagag
Habitué
Messages : 55
Inscription : 01 sept. 2017, 07:04

Re: Resistance cisaillement lamello

Message par Flagag »

Je ne souhaite pas lancer un débat de Mécanique appliquée aux bois.

Il est vrai que l'essence des tablettes et leur épaisseur est un facteur dimensionnant.

Je ferai mes petits essais, au final c'est le meilleur moyen de s'en rendre compte.

J'ai racheté des lamellos de la marque lamello car ceux du legru merlan avait une epaisseur de 3,7mm. Pour 4 annoncés.

Merci à vous pour vos contributions.
Avatar de l’utilisateur
RamboMichel
Accro
Messages : 699
Inscription : 04 oct. 2017, 08:29

Re: Resistance cisaillement lamello

Message par RamboMichel »

lamouette a écrit :ce qui casse est rarement l'assemblage:
Comme le coup classique d'une chute d'un collage à plat joints, qu'on essaye de rompre, c'est le bois qui lâche, pas le collage. ;)

--Michel--
lamouette
Accro
Messages : 10594
Inscription : 17 oct. 2016, 19:24

Re: Resistance cisaillement lamello

Message par lamouette »

hesus a écrit : 05 juil. 2022, 18:52 Les calculs de section sont bons.

Aucun doute qu'au cisaillement la lamelle encaisse plus qu'un tourillon.

C'est du coté tablette qu'il faut voir la fragilité, elle cassera bien avant les tourillons ou lamelles et là aussi l'avantage est à la lamelle. Elle permet de garder plus d'épaisseur de tablette et moins de concentration de contrainte avec une surface d'appui plus grande que les trous des tourillons.
Nous sommes d'accord, pour moi c'est 100% sûr , sans débat , c'est purement logique et vérifié par experience.
alfred
Accro
Messages : 1227
Inscription : 06 mars 2013, 16:20

Re: Resistance cisaillement lamello

Message par alfred »

Bonjour.
Un exemple de lamello en cisaillement pur:
https://forum.copaindescopeaux.fr/viewt ... 86#p142422
Alfred.
philippe G
Accro
Messages : 1014
Inscription : 19 sept. 2015, 15:00

Re: Resistance cisaillement lamello

Message par philippe G »

Il me parait y avoir une belle charge sur ces étagères - 1,60 m de gros bouquins, c'est déjà conséquent.
Merci Alfred pour le lien.
lamouette
Accro
Messages : 10594
Inscription : 17 oct. 2016, 19:24

Re: Resistance cisaillement lamello

Message par lamouette »

oui ça fait beaucoup, dans les 120kg sur l'étagère à vue de nez. Une encyclopédie Universalis , c'est proche en dimension du Larousse qui fait 4 kilos et il y en a 30.
Mais en chargeant au double ou au triple les lamellos ne casseraient toujours pas.
Là l'étagère fait 35mm et commence à fléchir alors imagines la pauvre étagère en hêtre de 18mm :mrgreen:
Non vraiment ce n'est pas avec cet étagère en allumette que tu vas casser des lamellos. Ce n'est pas des lamellos qu'il faut douter, c'est de l'étagère.
LEPERE
Découvre le forum
Messages : 2
Inscription : 11 juil. 2022, 07:03

Re: Resistance cisaillement lamello

Message par LEPERE »

bonjour,
sans hésitation assemblage par lamello collées;
aucun risque de cisaillement, essaie de casser un "biscuit" dans le sens de la longueur, tu vas transpirer...il ne sont pas en "massif mais composés de couche croisées, comme du contre plaqué...
Avatar de l’utilisateur
BZHades
Accro
Messages : 1296
Inscription : 23 oct. 2015, 09:34

Re: Resistance cisaillement lamello

Message par BZHades »

lamouette a écrit : 06 juil. 2022, 09:17 oui ça fait beaucoup, dans les 120kg sur l'étagère à vue de nez. Une encyclopédie Universalis , c'est proche en dimension du Larousse qui fait 4 kilos et il y en a 30.
Mais en chargeant au double ou au triple les lamellos ne casseraient toujours pas.
Là l'étagère fait 35mm et commence à fléchir alors imagines la pauvre étagère en hêtre de 18mm :mrgreen:
Non vraiment ce n'est pas avec cet étagère en allumette que tu vas casser des lamellos. Ce n'est pas des lamellos qu'il faut douter, c'est de l'étagère.
C'est ce qu'on appelle le poids du savoir ? :mrgreen:

Après, la flexion n'est pas forcément critique structurellement. Le bois est souple et va pas mal se déformer avant que ça ne commence à casser. Par contre, c'est pas esthétique, et dans le temps, ca risque d'empirer.

Une solution peut être de coller un retour au fond des plateaux pour augmenter le moment d'inertie d'un coté et augmenter la rigidité (et la résistance). Ca permet de garder des plateaux pas trop épais.
C'est sciant que Leonard de Vinci
lamouette
Accro
Messages : 10594
Inscription : 17 oct. 2016, 19:24

Re: Resistance cisaillement lamello

Message par lamouette »

et c'est l'avant qui va plonger.
Avatar de l’utilisateur
Tamilhaz
Accro
Messages : 2001
Inscription : 12 juil. 2016, 12:00
Localisation : Nord du Tarn

Re: Resistance cisaillement lamello

Message par Tamilhaz »

..oui, mais moins...
alfred
Accro
Messages : 1227
Inscription : 06 mars 2013, 16:20

Re: Resistance cisaillement lamello

Message par alfred »

Bonjour.
Dans la définition des structures 2 possibilités :
Lafontaine décrit cela en ces termes

L’Arbre tient bon ; le Roseau plie.
Le vent redouble ses efforts,
Et fait si bien qu’il déracine
Celui de qui la tête au Ciel était voisine
Et dont les pieds touchaient à l’Empire des Morts.

Alfred.
Avatar de l’utilisateur
BZHades
Accro
Messages : 1296
Inscription : 23 oct. 2015, 09:34

Re: Resistance cisaillement lamello

Message par BZHades »

lamouette a écrit : 11 juil. 2022, 09:07 et c'est l'avant qui va plonger.
un peu, mais ca va quand même améliorer la tenue.
C'est sciant que Leonard de Vinci
Avatar de l’utilisateur
Jipeka
Accro
Messages : 1231
Inscription : 10 déc. 2020, 18:48

Re: Resistance cisaillement lamello

Message par Jipeka »

Bonjour, j'ai peut être mal compris, mais de toute façon ta traverse du dessus ne subira aucun poids, ta traverse du dessous a le poids repris par les pieds, et pour ta tablette du milieu, tu n'as qu'à entailler une rainure, et d'y glisser ta tablette, problème réglé ! Même si par expérience les lamelles sont solides

Sinon tu peux lamellé + visser + bouchonner, quand c'est bien fait, c'est propre !

Édit : c'est pour un dressing en plus, soit juste quelques chemises dedans, pas de soucis

+

Ce sur quoi je mettrais le paquet, c'est sur le fond, je mettrais un fond de 12 mm par sécurité, et visser avec pas mal de vis, comme ça tu es sur que ça ne bouge pas

+

Bof bof de coller ton dressing a la cloison, soi tu parles d'une cloison d'un autre dressing, alors la le mieux je trouve et d'utiliser des vis de raccord (vendu en magasin pro) qui reste très discret

Soit tu parles d'un "mur" alors ton mur ne serait jamais droit, pas top d'y plaquer ton dressing dessus pour qu'il colle

Le mieux est de le.placer a 2-3cm, et tu redécouper un filleur par rapport au mur
Amateur de Belgique centre !
Flagag
Habitué
Messages : 55
Inscription : 01 sept. 2017, 07:04

Re: Resistance cisaillement lamello

Message par Flagag »

Jipeka a écrit : 11 juil. 2022, 19:57 Bonjour, j'ai peut être mal compris, mais de toute façon ta traverse du dessus ne subira aucun poids, ta traverse du dessous a le poids repris par les pieds, et pour ta tablette du milieu, tu n'as qu'à entailler une rainure, et d'y glisser ta tablette, problème réglé ! Même si par expérience les lamelles sont solides
Désolé j'ai perdu le fil de la discussion avec toutes mes reponses qui ont bifurquées sur d'autres sujet.
La cloison en question est en placo, toute neuve donc elle est toute droite. Mais j'ai laissé tombé la solution collage au PU, je me dis que si un jour je souhaite le changer ça serait dommage d'arracher tous le placo.

Par ce post je cherchais des avis sur les lamellos, que je n'ai jamais utilisé. Par comparaison avec d'autres techniques que je maitrise sans pb. C'etait surtout pour se rassurer sur la tenue lamello+ colle et savs vis pour avoir des assemblages invisibles. Mais j'ai fait le choix de prendre un gabarit de perçage kreg pour faire des trous obliques. Je vais donc cacher quelques vis histoires d'etre rassuré (centure+bretelles+parachute).

Si j'avais plus de moyen j'aurai pris le modele festool à domino, là on peut parler de résistance mécanique...

Merci pour ta contribution, pour moi le sujet est clos.
Avatar de l’utilisateur
ébène_466
Poste parfois
Messages : 29
Inscription : 16 févr. 2021, 19:25

Re: Resistance cisaillement lamello

Message par ébène_466 »

Bonjour à tous,

Bien que @Flagag ait clos le sujet, voici le retour d'expérience d'un menuisier "senior" :

Comme l'on dit un certain nombre de contributeur, ce n'est pas tant le cisaillement du Lamello (voir du Domino) qui pose un réel problème, mais l'arrachement de la traverse basse au niveau du Lamello, c'est-à-dire les "faces de la mortaise".

En effet, dans un montage de caisson classique, les joues descendent jusqu'à la face inférieur de la traverse basse. Celle-ci repose sur les pieds réglables. Quand bien même ces pieds dépassent de quelques millimètres sous les joues, ils ne supportent pas vraiment directement les joues.

C'est donc bien les joues qui reportent tout le poids du meuble et donc des étagères (ou de la penderie ici) sur la zone de liaison avec les faux "tenons". Et c'est le bois (ou assimilé) environnant qui encaisse. Ce n'est effectivement pas le "tenons" qui est cisaillé mais la traverse.

C'est ainsi que ce menuisier a changé sa façon de concevoir ses caissons en faisant reposer chaque joue sur la traverse basse. Le tenon est alors en position verticale. Il n'exerce plus de bras de levier sur l'épaisseur de la traverse. Cette pratique est d'autant plus intéressante sur des colonnes (type colonne de four, bibliothèque...), aptes à supporter un poids important.

À ma remarque "oui, mais c'est moche sur le coté puisque l'on voit le champ de la traverse", il ajoute une joue de finition (d'épaisseur plus faible lorsque c'est possible), fixé depuis l'intérieur du bloc de rive.

Évidemment, cela change toutes les dimensions des découpes...

Voilà une petite réflexion qui ne me semblait pas dénué d'intérêt.

Nb. j'ai eu cette discussion après avoir fait une colonne de plus de 2,40 m ... dommage
Avatar de l’utilisateur
xyloweb
Accro
Messages : 816
Inscription : 28 mai 2021, 11:27
Localisation : Charente

Re: Resistance cisaillement lamello

Message par xyloweb »

Mais je ne comprends pas très bien.

La bonne question n'est-elle pas : qu'est-ce-qu'on attend d'un Lamello ?

Ben pour moi un Lamello c'est tout sauf un accessoire permettant de garantir une liaison "solide".
Si on veut faire du solide, c'est tout sauf du Lamello (bon bien sûr jusqu'à un certain point…)
Un Lamello c'est juste fait pour accompagner le menuisier dans la phase délicate du collage et pour essayer de garantir au maximum de beaux arasements et/ou pour réaliser des collages à plat joint comme indiqué dans ce document par exemple https://lenobletravaildubois.monsite-or ... 475518.pdf

Me trompé-je ?

@lamouette : tiens au passage, encore des Lamello qui gonflent avec l'humidité de la colle ;-)
"Content de peu n'a rien à craindre" (Lao-Tseu)
Répondre