Je l'aime bien, ma belle-mère

Modérateur : davidoffo

Répondre
Avatar de l’utilisateur
CdeC
Accro
Messages : 3345
Inscription : 26 août 2014, 15:20
Contact :

Je l'aime bien, ma belle-mère

Message par CdeC »

Parce qu'à partir du 1er août, y a plus qu'elle qui pourra aller me chercher mes bières, mes pâtes et puis mes clopes.
Mes réalisations pour savoir de quoi je cause: [url=viewtopic.php?f=28&t=12466&p=167806&hilit=folie#p167806[/url]
MIN83
Habitué
Messages : 63
Inscription : 22 nov. 2020, 19:27
Contact :

Re: Je l'aime bien, ma belle-mère

Message par MIN83 »

PAREILLE :D :D :-)marteau
Avatar de l’utilisateur
Copeau Cabana
Accro
Messages : 2998
Inscription : 13 avr. 2021, 00:04
Localisation : Val d'Oise
Contact :

Re: Je l'aime bien, ma belle-mère

Message par Copeau Cabana »

??? Vous n'êtes pas encore vaccinés ? C'est quoi le souci ? :roll:
"If it looks straight, it is straight" (Jimmy Diresta)
"Le prochain qui me fait plus de trois fautes, je le condamne à écrire ses prochains posts au porte-plume !" (Moi)
Avatar de l’utilisateur
CdeC
Accro
Messages : 3345
Inscription : 26 août 2014, 15:20
Contact :

Re: Je l'aime bien, ma belle-mère

Message par CdeC »

Je dois l’avouer.

Je suis un mauvais citoyen.

Je ne suis pas vacciné.

Je roule au diesel (et oui, messieurs, dames).

Il y a quelques années, c’était même pire, je me permettais de fumer, au vu et au su de tout le monde ! Quelle arrogance !

Et, mais ne le répétez pas, je ne suis pas allé voter aux régionales...

Parce que l’on est un pays où il faut désigner les mauvais coucheurs (remarquez, comme mauvais coucheur, également…),

Alors, qui ?

Les enfoirés toujours pas vaccinés ?

Le collègue qui depuis des mois ne met toujours pas son masque comme il faut au boulot  qui a contribué à ce que l’épidémie perdure?

Les gosses en grappes aux terrasses des bistrots quand ils ont réouvert ?

Mme la ministre en visite à Bordeaux la semaine dernière, en photo dans Sudouest sans masque, entourés d’élus eux-aussi sans masque ?

Les chinois qui bouffent des bestioles pas possible ?

Les américains, parce que c’est forcément un coup des américains, toute cette affaire ? Ou les russes, peut-être, aussi.

Ils sont où, ces philosophes humanistes, qu’on entendait quand on a commencé à parler du vaccin : « ho bah non, il ne faut pas que ça devienne un critère de stigmatisation dans la société ».

Ou quand on a commencé à parler du pass sanitaire : « ho bah non, ça ne sera jamais obligatoire, juste un plus pour simplifier la vie ».

Malgré le temps pourri, à mon avis, en ce mois de juillet, ils doivent être en train de se boire des coupes à St Trop ou à Cannes, silence radio de la part de ces humanistes.

On est quand même des bœufs (et j’en suis). Ce n’est pas bien difficile à conduire, un pays, en fait. On est passé d’une suspicion générale sur le vaccin, à la désignation des pourris toujours pas vaccinés, en juste quelques mois !

Mais bon, on reste un pays de liberté (et d’égalité et de fraternité, mais c’est encore un autre sujet). Le vaccin n’est toujours pas obligatoire, le tabac est toujours en vente libre, et on peut toujours faire le choix d’une voiture au mazout. Pas vrai ?

Donc, en toute liberté, j’ai réservé hier des dates pour me faire vacciner au retour des vacances.

Et je vais acheter une voiture électrique prochainement. Au prix où on me la vendra, bien sûr.

Ouaips, bien énervé depuis hier soir.
Mes réalisations pour savoir de quoi je cause: [url=viewtopic.php?f=28&t=12466&p=167806&hilit=folie#p167806[/url]
hesus
Accro
Messages : 3003
Inscription : 19 août 2012, 19:38
Contact :

Re: Je l'aime bien, ma belle-mère

Message par hesus »

Le problème c'est que la défiance des politiciens vient entacher la connaissance scientifique... C'est triste.

Les politiciens sont des incapables, ils ne comprennent même pas ce qu'ils racontent et sont des girouettes pour leur intérêt de poste.

A coté ils font un gros tord aux connaissances scientifique, en déformant tout... les médias en rajoutent une couche en faisant de l'info de caniveau...

Dans ce contexte global on peut parfaitement comprendre les réticences à la vaccination de pas mal de monde. Ça fait un an et demi, qu'on est submergé de tout et son contraire, connerie sur connerie. Si on veut une info sérieuse et avoir un avis sur tout ça, il faut directement aller sur des groupes scientifique avec des médecins/chercheurs qui font de la vulgarisation source à l'appui.

Et ça ne touche pas que les vaccins cette problématique. Tous les sujets, entre autre le transport, on voit tellement de connerie de raconté par ceux même qui sont supposés donner des informations sérieuses.
Avatar de l’utilisateur
CdeC
Accro
Messages : 3345
Inscription : 26 août 2014, 15:20
Contact :

Re: Je l'aime bien, ma belle-mère

Message par CdeC »

Voilà mon histoire sur le pourquoi je ne suis pas encore vacciné.

Je suis issu d’une famille à la médication classique : antibiotiques et tout le bazar, sans se poser de questions.

Mon épouse, tout le contraire : bio, médecine douce, etc (d’où le bouquin du beau-père bio). Plutôt anti-vaccination.

Voilà le sujet : vaccination du premier gosse. On vaccine ou pas ?

Ca a pas mal fait discuté entre nous, vous l’imaginez bien : moi pour, mon épouse plutôt contre.

Bon, elle s’est laissée faire. On a vacciné le gosse. Sauf que ça lui a causé pas mal de soucis, qui ont pourri sa jeunesse, et qui l’embêtent encore.

La faute à pas de chance, sans doute.

Mais bon, qui ne se questionne pas pour son gosse, ou pour les suivants ?

J’ai eu par la suite un accident de bagnole. Je vous la fais courte. Mais dans l’échange que j’ai eu avec le médecin, il a été amené à me dire : « je ne peux vous prescrire que la médecine à laquelle je crois ».

« La médecine en laquelle je crois ». La vache. Donc, mes parents, quand j’étais gosse, ils ont juste cru en la médecine qu’on leur proposait ?

Hé bah oui, je crois.

Y aurait possiblement d’autres médecines ? D’autres solutions ? Et pourquoi pas ?

En fait, je ne suis qu’un gros blaireau qui croit ce qu’on me dit, finalement. Et en plus, si c’est officiel, comme la médecine officielle, ça passe encore plus facile.

Bon, les années sont passées, comme tout le monde, j’ai avancé dans mon questionnement.

Là, le vaccin, ce sur quoi personne ne peut m’avancer des arguments contraires, c’est qu’on n’a aucun recul sur ses possibles effets à long terme. Un vaccin sorti en quelques mois, alors qu’on nous disait qu’il fallait jusqu’alors plusieurs années pour en mettre un au point (rappelez-vous, merde, rappelez-vous).

On nous a jamais vendu des machins qu’en fait on aurait du éviter ? Tabac, amiante, médoc dont je n’ai plus le nom avec un procès retentissant, etc ?

Je ne suis pas du genre à penser à la machination mondiale, etc.

Mais bon, collectivement, on s’emmène sur des postures que notre société, ou notre fonctionnement démocratique, impose en fait à chacun.

Parce que, si je ne me fais pas vacciner, depuis hier soir, c’est vraiment que je n’ai aucune considération envers les autres.
Dernière modification par CdeC le 13 juil. 2021, 11:25, modifié 1 fois.
Mes réalisations pour savoir de quoi je cause: [url=viewtopic.php?f=28&t=12466&p=167806&hilit=folie#p167806[/url]
Avatar de l’utilisateur
CdeC
Accro
Messages : 3345
Inscription : 26 août 2014, 15:20
Contact :

Re: Je l'aime bien, ma belle-mère

Message par CdeC »

hesus a écrit : 13 juil. 2021, 10:43 Le problème c'est que la défiance des politiciens vient entacher la connaissance scientifique... C'est triste.

Les politiciens sont des incapables, ils ne comprennent même pas ce qu'ils racontent et sont des girouettes pour leur intérêt de poste.

A coté ils font un gros tord aux connaissances scientifique, en déformant tout... les médias en rajoutent une couche en faisant de l'info de caniveau...

Dans ce contexte global on peut parfaitement comprendre les réticences à la vaccination de pas mal de monde. Ça fait un an et demi, qu'on est submergé de tout et son contraire, connerie sur connerie. Si on veut une info sérieuse et avoir un avis sur tout ça, il faut directement aller sur des groupes scientifique avec des médecins/chercheurs qui font de la vulgarisation source à l'appui.

Et ça ne touche pas que les vaccins cette problématique. Tous les sujets, entre autre le transport, on voit tellement de connerie de raconté par ceux même qui sont supposés donner des informations sérieuses.
D'accord avec toi.

Un seul exemple: les gilets jaunes.

Les gilets jaunes? Des voyous, des casseurs, des anti-société. Voilà comment on les a vite vendus, et comment on s'en rappelle aujourd'hui.

Samedi, j'étais dans une librairie pour acheter une cartouche d'encre. Une mère était avec son gamin pour acheter les fournitures de rentrée. Je l'entend lui dire "bon, bah, avec tout ça, maman va devoir appeler la banque pour avoir un prêt pour finir le mois".

C'est ça, les gilets jaunes. Et je ne pense pas que c'est en ayant mis un couvercle sur la marmite que l'on va résoudre le sujet.

Désolé, mais bien bien énervé ce matin. Ca doit me faire du bien d'écrire, mais vous me lisez si vous voulez!!!
Mes réalisations pour savoir de quoi je cause: [url=viewtopic.php?f=28&t=12466&p=167806&hilit=folie#p167806[/url]
Avatar de l’utilisateur
Michel34
Accro
Messages : 2030
Inscription : 16 nov. 2013, 10:28
Localisation : 34 La grande Bleue
Contact :

Re: Je l'aime bien, ma belle-mère

Message par Michel34 »

La France d'avant etait un joli pays ,avec dans sa constitution un principe sur la LIBERTE INDIVIDUELLE ,aujourdhui le ministre de la santé nous prouve lecontraire et nous montre que nous sommes sous un REGIME TOTALITAIRE , lessoignants qui ne seront pas vaccinnés seront virés avec pertes et fracas de leurs boulots et ne seront plus payés , ce n'est pas de l'intox c'est paru sur le "MIDI LIBRE" d'aujourdhui .
J'ai peur de voir arrivér les Elections Presidentiels avec l'armée pour t'obliger a voter le bon candidat .
c'est peut etre de la science fiction
Cordialement Michel .
-------------------------------------------------------------------------------------------
Rien ne se perd, rien ne se crée ,tout ce transforme (Un certain Mr Lavoisier )
hesus
Accro
Messages : 3003
Inscription : 19 août 2012, 19:38
Contact :

Re: Je l'aime bien, ma belle-mère

Message par hesus »

Il faut arrêter de dire des conneries a crier du totalitaire partout.

Certes le pays a plein de défaut, en premier l'égo des politiciens qui font de la merde.. Incapable de justifier quoi que ce soit, et répondant par le mépris ou la force. C'est un gros problème.

Mais un régime totalitaire c'est autre chose, juste que d'évoquer que le pays est comme ça tu serais déjà en prison avec des conditions de détentions qui feraient passé les prisons française pour du 3 étoiles. Tu peux regarder par le monde ce qu'est vraiment un régime totalitaire, tu verras toute la différence. Notre pays est une démocratie qui devient défaillante, un gouvernement qui s'oriente doucement vers de l'autoritarisme et sert la soupe à l'extrême droite... Mais il ne faut pas non plus psychoter sur des choses qui ne peuvent pas se passer,jamais l'armée forcera a voter, ils s'en foutent de toute façon l'abstention les arrange au final, moins de personne a convaincre.

Attention aussi au surenchère des médias pour faire un beau titre putaclic pour vendre du papier. Je ne sais pas ou est vraiment la mesure, mais d'un titre à l'autre ça change, d'autres médias parlent de suspension de contrat (ce qui est différent) en attendant d'être vacciné. Les soignants non vaccinés ne pourraient plus travailler, donc arrêt du salaire et une fois vaccinés ils reprendraient le travail, je n'ai pas creusé mais entre licenciement et suspension... ce n'est pas la même chose.
hesus
Accro
Messages : 3003
Inscription : 19 août 2012, 19:38
Contact :

Re: Je l'aime bien, ma belle-mère

Message par hesus »

CdeC a écrit : 13 juil. 2021, 11:25
Un seul exemple: les gilets jaunes.

Les gilets jaunes? Des voyous, des casseurs, des anti-société. Voilà comment on les a vite vendus, et comment on s'en rappelle aujourd'hui.

Samedi, j'étais dans une librairie pour acheter une cartouche d'encre. Une mère était avec son gamin pour acheter les fournitures de rentrée. Je l'entend lui dire "bon, bah, avec tout ça, maman va devoir appeler la banque pour avoir un prêt pour finir le mois".

C'est ça, les gilets jaunes. Et je ne pense pas que c'est en ayant mis un couvercle sur la marmite que l'on va résoudre le sujet.

Désolé, mais bien bien énervé ce matin. Ca doit me faire du bien d'écrire, mais vous me lisez si vous voulez!!!
Les gilets jaune c'était un délire médiatique...

Une gauche caviar qui ne comprend rien mais tente de la récupération, un président incapable de voir toute la problématique de fond derrière ce mouvement spontané, les médias totalement dépassés... la première fois qu'ils découvrent le peuple dans sa diversité.

Je me rappelle d'un moment totalement délirant sur une chaine d'info : un représentant des gilets jaune expliquait les problématiques mis en avant par le mouvement et là le journaliste le coupe "mais vous vous n’êtes pas un vrai gilet jaune, vous êtes instruit". Là ce moment reflétait tout, toute cette fracture d'un petit groupe tellement perché qu'ils sont totalement déconnecté de la réalité. Alors comme ils ne comprennent rien, ils ont fait un homme de paille de ce mouvement en le caricaturant à l'extrême.

Mais ce n'est pas forcement une intention volontaire, c'est juste qu'ils étaient dans une incompréhension totale et au lieu de creuser et se remettre en cause... bah autant considérer que ce sont les autres qui ne comprennent rien, c'est plus simple. Rasoir d'Halon suffit largement pour expliquer tout ça.
Avatar de l’utilisateur
BZHades
Accro
Messages : 1384
Inscription : 23 oct. 2015, 09:34
Contact :

Re: Je l'aime bien, ma belle-mère

Message par BZHades »

Je vais éviter de trop polémiquer, car le sujet est complexe, divise, et je ne pense pas que ce forum soit le lieu pour en débattre.

Cependant, un terme me gène : "la médecine dans laquelle je crois" : pour la médecine, et la science en général, il ne s'agit justement pas de croyance, mais bien d'études et d'expérience.

La science évolue, et il n'est pas dit que ce qui nous parait vrai aujourd'hui sera encore vrai demain, mais pour l'instant, c'est ce qui colle le plus à ce qu'on observe.
Je fais un parallèle rapide avec la physique : les équations de newton ont bien marché pendant un moment, expliquant de manière fiable ce qu'on observait (chute des corps, mouvement des astres etc.). Sauf que pour certaines observations, il y avait quelques écarts (minuscules, mais écarts quand même) entre le calcul et la pratique. C'est Einstein avec sa relativité générale qui a permis d'expliquer les écarts et de poser de nouvelles équations permettant de calculer les mouvements des corps.

Les équations de Newton sont elles fausse ? oui dans l'absolu, car elles ne reflètent pas exactement le monde physique. Cependant, elles sont suffisamment proches pour que dans une immense majorité des cas, leur "approximation" suffise, et elles suffisent encore aujourd'hui dans la majorité des calculs (que ce soit pour des calculs de structures, des calculs aéronautiques etc.). Bref, l'expérience montre que ces équations fonctionnent.

Avec les études scientifiques, entre autre en médecine, c'est assez similaire : On émet des hypothèses. On va échafauder une théorie qui permettrait d'expliquer les phénomènes, et on essaye de mettre à mal la théorie. Si, malgré un grand nombre de test, il s'avère que la théorie colle aux observations, on n'en déduit pas que la théorie est bonne, on déduit qu'elle s'applique jusqu'à ce qu'on puisse la mettre à mal ou que l'on trouve mieux / plus précis.

Le graal pour un scientifique, c'est de réussir à mettre à mal une théorie considérée jusqu'ici comme vrai, en trouvant un modèle pour la remplacer.

Lors d'une étude, l'essentiel, c'est non seulement que les mesures ne soient pas faussées, mais surtout, que l'expérience soit répétable. D'où l'importance de bien détailler l'ensemble de la méthode, de manière à ce que n'importe qui puisse réitérer l'expérience au besoin. C'est un peu le principe de la relecture par les pairs. Quand plusieurs études aboutissent à des résultats similaires... on peut en déduire que pour l'instant, ça fonctionne.
Dans les cas de contradictions, on va essayer de comprendre pourquoi, voir les changements entre les méthodologie, bref, comprendre le biais qui va aboutir à un résultat différent.

Je prends l'exemple d'un TP que j'avais fait sur des vibrations : nous arrivions à un résultat différents des TP précédents. Nous avons refais les mesure, revérifié les hypothèses de départ... et il s'avère que les patins caoutchouc de la machine avaient été changés avant notre essai...

Il ne s'agit donc pas de croyance : on ne croit pas en la théorie de la relativité générale ou dans la classification périodique des éléments... on sait d'expérience que ce sont les outils qui, jusqu'à preuve du contraire, fonctionnent pour comprendre le monde.
En médecine, c'est pareil, on ne crois pas en l'existence des microbes, on a pu les observer ; on ne croit pas en l'efficacité d'un médicament : des études ont été menées pour la vérifier. C'est aussi pour ça qu'une étude doit se conformer à un cadre assez strict, une méthodologie et un formalisme donné, car sans ce cadre, on a du mal à pouvoir prouver quoi que ce soit. On ne dis pas "ce médicament est efficace", on dit : "on a testé ce médicament dans telles conditions, voilà les effets positifs et négatifs observés", et on en conclu à l'intérêt ou non de celui-ci.

On arrive alors à un principe qui, j'ai l'impression, est méconnue du grand public : la balance bénéfice/risque. Un médicament n'est jamais neutre. Il va y avoir des effets positifs et négatifs. La douleur à l'endroit de la piqûre par exemple est un effet secondaire négatif. Cependant, il s'agit ici de voir s'il est intéressant de prendre des risques au vu du gain espéré.
Pour prendre un médicament qui, je pense, est universellement reconnu comme une avancée : la pillule. Sa liste d'effet secondaire est énorme, à commencer par des risques cardiaques ! des baisses de libido, des changement hormonaux qui joue sur l'humeur des personnes etc. (ce qui explique aussi qu'il y ait besoin d'un suivit médical et que ça ne soit pas en libre service)
Pour autant, faut il la vouer aux gémonies ? il existe après tout d'autres méthodes, parfois tout aussi fiable, plus naturelles ou moins chimiques. Je ne vais pas lancer le débat sur ce sujet, mais je pense qui si on interdisait la pilule sous prétexte de ses seuls effets secondaires aujourd'hui, une écrasante majorité des français seraient vent debout contre cette mesure.

Bref, voilà, c'était juste une réaction qui corrobore un peu ce que dit hesus : à force d'entendre des spécialiste de tout qui n'y connaissent rien à rien, qui déforment les propos des scientifiques, soit parce qu'il n'y comprennent rien, soit qu'ils font des raccourcis et des omissions qui dénatures les propos, on en vient à douter de tout et à ne plus savoir à qui faire confiance.
Pour avoir relu deux études scientifiques sur le sujet (les vrai, celles publiées, pas une explication de texte dans un journal)... c'est long, chiant, et pas toujours facile à décrypter. Je comprend parfaitement que tout le monde ne le fasse pas, et très honnêtement, je ne sais pas si j'irai jusqu'à en lire beaucoup d'autres. Mais ça permet aussi de voir quels journalistes écrivent des bêtises plus grosses qu'eux et donc ceux que je ne prends même plus la peine de lire.
C'est sciant que Leonard de Vinci

Photographe à mes heures perdues : https://thetaimages.fr
Avatar de l’utilisateur
BZHades
Accro
Messages : 1384
Inscription : 23 oct. 2015, 09:34
Contact :

Re: Je l'aime bien, ma belle-mère

Message par BZHades »

Michel34 a écrit : 13 juil. 2021, 11:42 La France d'avant etait un joli pays ,avec dans sa constitution un principe sur la LIBERTE INDIVIDUELLE ,aujourdhui le ministre de la santé nous prouve lecontraire et nous montre que nous sommes sous un REGIME TOTALITAIRE , lessoignants qui ne seront pas vaccinnés seront virés avec pertes et fracas de leurs boulots et ne seront plus payés , ce n'est pas de l'intox c'est paru sur le "MIDI LIBRE" d'aujourdhui .
J'ai peur de voir arrivér les Elections Presidentiels avec l'armée pour t'obliger a voter le bon candidat .
c'est peut etre de la science fiction
Attention, comme disais le proverbe "ma liberté s'arrête là où commence celle des autres"

La liberté, ce n'est pas le droit de tout faire, mais de faire ce qu'on veut, dans la limite des règles édictées par la société. C'était d'ailleurs un sujet de philosophie "de mon temps" (la vache, j'ai l'impression d'être tellement vieux en disant ça).
Vivre en société, c'est accepté d'être restreint par les autres. Quand on va sur la route et qu'on roule à droite, ce n'est pas une atteinte à la liberté individuelle, c'est un règle pour permettre à chacun de circuler en sécurité.
Idem pour mon métier : je suis obligé de porter des équipements de sécurité, souvent peu confortables ou contraignants. Est-ce pour autant une atteinte à la liberté individuelle ? non, c'est une obligation pour éviter les accidents.

Concernant les personnels médicaux : un certain nombre de vaccins sont déjà obligatoire pour eux, car ils sont non seulement plus exposés pour eux même, mais aussi, il pourraient le transmettre à des personnes déjà fragilisées.
C'est paru sur legifrance... (section 1 du code de la santé publique) depuis 2005 (enfin, ça dépend des articles ;) )
C'est sciant que Leonard de Vinci

Photographe à mes heures perdues : https://thetaimages.fr
Avatar de l’utilisateur
CdeC
Accro
Messages : 3345
Inscription : 26 août 2014, 15:20
Contact :

Re: Je l'aime bien, ma belle-mère

Message par CdeC »

Je suis d'accord BZ.Bon, je complète juste le fil covid ouvert à la belle époque, disparu dans le crash du serveur d'il y a quelques mois.

Je ne dis pas que j'ai raison et que les autres ont tord. Mais chacun fait son parcours et ses choix.

Pour le vaccin, on avait le choix, comme pour le diesel ou la cloppe. Et là, il devient obligatoire sans qu'on veuille nous le dire. Et sera t'il cependant la solution?

Ce qui me gêne, c'est d'être mis au pilori car ayant fait le choix de ne pas être vacciné encore.Mince, j'avais le choix, quand même? On compte sur "mon sens des responsabilités". Pff... c'est dur à encaisser.

J'ai récupéré la merco diesel de mon père. Je compte bien la tirer encore une dizaine d'années. J'ai bien le droit de faire ce choix, dans les choix financiers familiaux, aussi.

OK sur la fameuse pilule. Il y a d'autres possibilités. Une question de choix là aussi. Et de connaissances.

Car c'est sur qu'on manque de documentation un peu propre sur ces sujets. Comme pour les gilets jaunes: où est ce putain de rapport de la grande consultation qui avait été conduite, avec recours à l'intelligence artificielle vu le nombre de contributions, et tout, et tout? Même Mélenchon ne l'a jamais réclamé!

La médecine est sans doute le sujet le plus compliqué. Désolé de le dire ainsi, mais la France est à la pointe mondiale sur certains sujets, mais dans les hôpitaux en zone rurale, c'est l'abattoir!!! La manière dont ont été traités mes 2 parents récemment me le font définitivement croire. J'ai failli même porter plainte au décès de ma mère.

Je suis allé voir un spécialiste hier, justement. Bon, une bricole qui me gène depuis quelques années, rien de grave. J'avais déjà traité, sans résultat.

Hier, donc, après 3 mois d'attente pour avoir le rendez-vous, je pensais que ce spécialiste (conseillé car réputé) allait enfin régler le sujet.

L'ordinateur crache l'ordonnance: exactement, à la ligne près quasiment, le strictement même traitement que le précédent praticien! Sauf une ligne, que je me suis permis de faire rajouter, prescrite par le 1er médecin. "Vous avez raison, ça serait à faire également". Non mais, quelle blague!

Alors que penser?

Déjà, le même diagnostic, ça rassure. Mais est-ce pourtant le bon? L'auscultation a été vite réglée, aussi rapidement qu'avec le premier médecin.

Même traitement. D'où vient-il? La seule vraie bonne solution? Même formation des praticiens? Même logiciel de prescription? Même visiteur médical qui a placé ses produits?

Que penser de tout cela?

Faut-il d'ailleurs se poser ces questions?

Parce que la doctoresse me l'a bien dit hier: la bonne application du traitement dépend de vous.

Donc, si le problème n'est pas réglé, ça sera peut-être juste de ma faute!

Allez, je vais me débattre avec tout ça, et voir si mon problème se règle finalement.
Mes réalisations pour savoir de quoi je cause: [url=viewtopic.php?f=28&t=12466&p=167806&hilit=folie#p167806[/url]
Avatar de l’utilisateur
CdeC
Accro
Messages : 3345
Inscription : 26 août 2014, 15:20
Contact :

Re: Je l'aime bien, ma belle-mère

Message par CdeC »

BZHades a écrit : 13 juil. 2021, 12:24
Michel34 a écrit : 13 juil. 2021, 11:42 La France d'avant etait un joli pays ,avec dans sa constitution un principe sur la LIBERTE INDIVIDUELLE ,aujourdhui le ministre de la santé nous prouve lecontraire et nous montre que nous sommes sous un REGIME TOTALITAIRE , lessoignants qui ne seront pas vaccinnés seront virés avec pertes et fracas de leurs boulots et ne seront plus payés , ce n'est pas de l'intox c'est paru sur le "MIDI LIBRE" d'aujourdhui .
J'ai peur de voir arrivér les Elections Presidentiels avec l'armée pour t'obliger a voter le bon candidat .
c'est peut etre de la science fiction
Attention, comme disais le proverbe "ma liberté s'arrête là où commence celle des autres"

La liberté, ce n'est pas le droit de tout faire, mais de faire ce qu'on veut, dans la limite des règles édictées par la société. C'était d'ailleurs un sujet de philosophie "de mon temps" (la vache, j'ai l'impression d'être tellement vieux en disant ça).
Vivre en société, c'est accepté d'être restreint par les autres. Quand on va sur la route et qu'on roule à droite, ce n'est pas une atteinte à la liberté individuelle, c'est un règle pour permettre à chacun de circuler en sécurité.
Idem pour mon métier : je suis obligé de porter des équipements de sécurité, souvent peu confortables ou contraignants. Est-ce pour autant une atteinte à la liberté individuelle ? non, c'est une obligation pour éviter les accidents.

Concernant les personnels médicaux : un certain nombre de vaccins sont déjà obligatoire pour eux, car ils sont non seulement plus exposés pour eux même, mais aussi, il pourraient le transmettre à des personnes déjà fragilisées.
C'est paru sur legifrance... (section 1 du code de la santé publique) depuis 2005 (enfin, ça dépend des articles ;) )
Oui mais c'est qui, la société qui édicte les règles? Le gouvernement, dans notre démocratie?

Au taff, les collègues à 2 pourtant à distance dans le même bureau doivent garder le masque. Par contre, ils peuvent l'enlever pour manger ensemble à la même petite table.

OK pour respecter les règles collectives. mais parfois, elles peuvent poser question. Et c'est bien l'essence d'une démocratie que de pouvoir se permettre de les interroger.
Mes réalisations pour savoir de quoi je cause: [url=viewtopic.php?f=28&t=12466&p=167806&hilit=folie#p167806[/url]
hesus
Accro
Messages : 3003
Inscription : 19 août 2012, 19:38
Contact :

Re: Je l'aime bien, ma belle-mère

Message par hesus »

Le problème de la santé publique, c'est comme pour la police ou autre... cette course aux chiffres, aux indicateurs.

Les connaissances médicale sont bonne, le progrès médical est indéniable et son efficacité sur l'espérance de vie est incontestable.

Mais à coté on ne donne pas les moyens de bien travailler au système médical. Quand on voit les surcharges de travail du personnel soignants, mes médecins qui enchaine a grande vitesse les patients, etc... Trop peu nombreux, manque de moyen, système totalement débordé de partout. C'est une dure réalité et un décalage complet entre se que notre système serait capable de faire et ce qu'il peut faire.

Pour la santé et la vaccination la problématique du choix... c'est un vaste sujet au final. Souvent certains montrent en exemple les pays nordique ou rien n'est obligatoire, mais pourtant avec une couverture vaccinale supérieure à la France. Pour moi sur ce sujet, le principal problème ce sont les médias qui n'hésites pas a inviter un anti-vax (qui au passage racontera des conneries) sans contradicteur... mettre la connaissance scientifique au simple stade d'opinion publique (ils avaient fait des sondages d'opinion pour savoir si tel ou tel médicament sera efficace... du délire).

La population est au final tellement peu et mal informé qu'elle ne fait pas des choix en toute connaissance de cause. C'est un problème clé pour un retour à une démocratie saine, redonner une information fiable, sourcée, faire des débats avec des personnes ayant de réelle connaissance. Aujourd'hui je me rends compte que je trouve plus ce travail de fond dans certaines chaines YT de grande qualité que dans les médias traditionnel... Trop de privatisation de l'information avec des chaines en 24/24 qui se font la guerre de l'audience a fini par dégrader l'information à un tel point qu'ils ne cherchent que le petit buzz émotionnel qui permettra de sortir un phrase choc sur twitter pour être relayée.

Dans le cas de la vaccination du covid, on devrait voir des immunologues, chercheurs, etc... expliquer des démarches de réalisation du vaccins, les règles de tests, son niveau de fiabilité, etc... Perso c'est sur des groupes sérieux que j'ai pu trouver les informations et faire un choix éclairé, mais sans ce travail personnel on ne peut pas avoir les bonnes infos et c'est un drame. Le 4eme pouvoir qui est supposé donné cette information pour informer correctement le peuple est tout autant déficient que les politiciens, c'est même plus problématique au final que la médiocrité des politiciens.
Avatar de l’utilisateur
oliver67
Accro
Messages : 1346
Inscription : 17 mai 2012, 19:15
Localisation : strossburi
Contact :

Re: Je l'aime bien, ma belle-mère

Message par oliver67 »

Juste quelques mots.
D'accord avec bzhades, liberté et ses limites en société tout ça.
Ensuite, sur la dictature, on confond beaucoup de choses.
Nous sommes effectivement en régression de nos libertés, pas par politique dictatoriale mais plutôt par politique nulissime face à une menace intérieure. Nous sommes dans un pays "terrorisé". Vous êtes tranquille, vous quand vous vous balladez en ville ?

Ensuite, sur l'obligation vaccinale.
Je plains d'avance ceux qui ne se font pas vacciner face aux variants a venir. Ils vont s'en prendre plein la tronche a côté de ceux qui sont piqués et qui vont être de moins en moins prudents avec les règles de distanciation.
Perso, les risques sont aujourd'hui trop importants face au variant. Je me suis fait vacciné.
Mais ill convient tout de même, amha, de protéger et respecter ceux qui refusent de se faire vacciner. C'est un choix personnel tout a fait respectable. Autant en tout cas que de croire en un copain imaginaire.
N'oubliont pas que, concernant le vaccin, c'est un test grandeur nature réalisé. Imaginez qu'il rende infertile, a terme ? La science est incapable de nous certifier quoi que ce soit a ce sujet. Ou alors, ce n'est plus de la science objective.

Concernant le monde médical, et scientifique d'une manière générale, il n'a pas au besoin des médias et des politiques. Collusion avec les groupes financiers a gogo, c'est l'ensemble du secteur qui est touché, sûrement a tord. Si on fait le point, crise de confiance envers nos élus, nos scientifique et nos médias, ça sent tout de même pas bon pour l'avenir.

Enfin, pour conclure sur mon gloubiboulga, si l'espèce nuisible pouvait l'être moins sur terre, ça me soulagerait.
Alcoolisme.
Celui qui se fait prendre en Iran, y raque !
Coluche.
hesus
Accro
Messages : 3003
Inscription : 19 août 2012, 19:38
Contact :

Re: Je l'aime bien, ma belle-mère

Message par hesus »

C'est certain que nous sommes dans un pays terrorisé, rempli de peur.

Perso je me sens tranquille quand je me balade en ville, ou ailleurs. Je me demande surtout si ce n'est pas un effet médiatique, avant les chaines en continues pleins de faits divers ne passaient pas aux infos, ça existait mais juste que la population n'était pas informé. Aujourd'hui tous les faits divers se retrouvent médiatisés, la question est donc de savoir si réellement il y en a plus qu'avant ou si c'est simplement un biais lié au fait qu'ils sont mis en avant aujourd'hui et pas avant.

Perso j'ai plutôt l'impression que la terreur est crée par une médiatisation, mais que d'un point de vue chiffre il n'y ai pas cette augmentation. Certains politiciens en font d'ailleurs leur méthode de com, vendre encore plus de peur et surenchérir sur l'insécurité. Pour la part, la seule fois ou j'ai été agressé c'était il y a pratiquement 30 ans, jamais depuis.

Pour ce qui est du choix personnel sur la vaccination, c'est un peu plus compliqué et délicat. Certes l'injection est pour soi, mais le principe même c'est l'immunité collective pour tous. Certaines personnes ne peuvent pas se faire vacciner pour des questions de santé et elles sont protégés par l'action collective des autres. Le choix n'est au final pas si seul que ça, je pense qu'on manque d'information sur ce point pour se rendre compte de la responsabilité du choix qui ne touche pas que soi.
woody
Accro
Messages : 372
Inscription : 07 janv. 2019, 07:24
Contact :

Re: Je l'aime bien, ma belle-mère

Message par woody »

BZHades a écrit : 13 juil. 2021, 12:14 Cependant, un terme me gène : "la médecine dans laquelle je crois" : pour la médecine, et la science en général, il ne s'agit justement pas de croyance, mais bien d'études et d'expérience.
il y a un contre exemple récent à ta démonstration: l'homéopathie.

Au début personne n'y croyais.
Puis finalement l'Académie de Médecine, sur la base d'études scientifiques aussi nourries que nombreuses a révisé son jugement, et a vu dans cette approche médicinale une source de bienfaits pour les patients.

Alors pour avoir le droit de dispenser des soins homéopathiques il a fallu que les médecins se forment et obtiennent les qualifications ad hoc, en affirmant haut et fort qu'il ne faut pas faire n'importe quoi avec les 'tites granules, ça reste une science à part entière, et patati et patata...

Et là, tout à coup, l'homéopathie c'est devenue de la merde, un truc inutile qu'il faut le jeter au orties, et donc ne plus rembourser.

Yorait y pas du foutage de gueule dans l'air?

C'est comme le coup de l'hydroxychloroquine, le médoc prescrit pendant presque 50 ans à des millions de personnes sans que l'on ait eu à déplorer des effets délétères, qui est vite retiré de la vente juste au moment où on lui trouve une utilisation inattendue, en prétextant qu'il y a des effets secondaires qu'on viendrait juste de découvrir.....et à part ça un vaccin "mis au point" en trois mois est lui beaucoup plus fiable alors qu'on a pas encore une seule année de recul sur son utilisation.

La médecine d'aujourd'hui c'est moins de la science qu'une vraie religion: celle, qui bénit ceux qui donnent à la quête!
Avatar de l’utilisateur
oliver67
Accro
Messages : 1346
Inscription : 17 mai 2012, 19:15
Localisation : strossburi
Contact :

Re: Je l'aime bien, ma belle-mère

Message par oliver67 »

Mais il n'y aura jamais d'immunité collective, c'est faut ce truc. La vaccin n'empêche pas de tomber malade, il empêche la manifestation de formes graves. C'est d'autant plus vrai dans une société mondialisée avec nouveau variant tous les 6 mois. Le discours scientifique actuel est clair, on ne s'en sortira pas de ce virus sans vrai médicament. (Recherche française, cocorico)


Pour revenir à l'idée de société terrorisée, la question n'est pas de savoir si les chiffres ont augmenté.
D'ailleurs, a ce sujet, tous les territoires ne se valent pas. A Strasbourg, par exemple, la municipalité a décidé d'accueillir tout le monde, sans exception. Les personnes recherchees par la justice tchetchene expulsable de France sont logees par notre municipalité sans condition.
Alcoolisme.
Celui qui se fait prendre en Iran, y raque !
Coluche.
Avatar de l’utilisateur
Michel34
Accro
Messages : 2030
Inscription : 16 nov. 2013, 10:28
Localisation : 34 La grande Bleue
Contact :

Re: Je l'aime bien, ma belle-mère

Message par Michel34 »

Michel34 a écrit : 13 juil. 2021, 11:42 c'est peut etre de la science fiction
J'aurais du le mettre en gras de suite , ca aurait evité a quelques uns de voir un nouveau gouvernement Vichy se mettre en place.

je voulais juste expliquer qu'actuellement le president Macron prends ses décisions seul avec le une carte majeur qui est "la loi Martial"et
il en use a tour de bras ,ca c'est une réalité ,tant pis pour les irreductibles macroniste.

il n'y a rien de politique dans mes propos , pour ce qui est de la médecine , c'est aussi un vaste sujet ou une minorité de personnes tirent des profits de
plusieurs milliards par an , donc il est plus facile de terrorisé le lambda avec des variants ,des ci et des mi pour favoriser les benefices .
Cordialement Michel .
-------------------------------------------------------------------------------------------
Rien ne se perd, rien ne se crée ,tout ce transforme (Un certain Mr Lavoisier )
Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Copeau Cabana et 0 invité